joensiamichst S. Toussaint Joensiamich

L'amour peut-il exister pour un ado qui s'enfuit par la peur? Les tentations aux sex, l'amour, les drogues, les armes et Sasckiel au milieu de toute cette merde. Le tragique univers de Sasckiel plein de racisme, trahison et d'amis toxiques. L'amour est-il de taille à pouvoir faire face à ce vide qui fait de Sasckiel un imposteur pour ça propre vie.


Подростковая 18+.

#sexfriend #drogue #juvenile #interdit #ado #trahison #amour #vie #sexe #258 #378 #humour #badboy #aventure
8
2.1k ПРОСМОТРОВ
В процессе - Новая глава Каждое воскресенье
reading time
AA Поделиться

| • Préambule

Rien qu'une journée pour essayer d'oublier, les bobards de ma vie.

Mon entourage est rempli de salopards, pervers et de drogueur, souvent des casse tête aussi, mes amis de l'enfance sont que des imbéciles : Natan le coureur de jupons, Jinne a expliquée pour plus tard, car c'est la seule fille de la bande, Ricardo et Emmanuel les préférés de l'école.

Vous vous demandez alors qui suis-je, pour essayer de répondre, je suis l'un de ses types qui lui intéressent plus de vivres, attirant comme les idiots des films de lycéens. Bref le type silencieux a qui personnes veulent voir sillonné dans les parages.

J'étais dans une sorte de montagne où tout est vert, j'ai bien l'habitude de venir ici quand ça me tente de me relaxer tout seul. Pour moi c'est l'endroit le plus beau sur terre, c'est comme mon territoire sacré.

Au retour pour rentrer chez moi, la voiture de ma mère était garée devant la porte du voisin.

Bien que ça ne reste pas un secret pour moi qu'elle se saute la moitié du voisinage et mon père lui... Il n'est qu'un sal fils de pute, il s'est barré dès ma naissance je ne vais pas vous mentir, j'ai eu souvent l'envie de lui arracher la tronche, mais comme je vous le dit ça m'est complètement égal leur vie.

J'ai passé les clés de la porte de la maison, j'entre en criant.

- Maman! Maman!!

J'écoutais Popsmoke - invincibles avec les sondes à toute allures, je m'habitue à en baver de ne pas la trouver chaque jour à la maison.

Monter dans ma chambre et la première chose qui m'est passer par la tête, C'est de m'faire une de c'est branler, ouff! Sitôt dit sitôt fait.

Je m'assis aussi tôt de la fatigue, devant la télé les jambes ouvertes. J'avoue me sentir un peut étrange et honteux car, j'avais un T-shirt blanc Mararishi et des pantalons de 3 $ dollars qui me serre les couilles si fort, qu'une fois d'avoir mis mes mains, j'ai senti une sueur et une odeur qui m'a enflammé les nerfs.

J'ai d'abord dezippé mon pantalon d'un soupire.

- ouuy!!

D'un instant ça me frissonnait du corps. Pourquoi lubrifier puisque c'est déjà fait naturellement !?

Donc, les yeux fermés j'ai sortis mon pénis avec une

douceur et j'ai mis mon bonbon a découvert.

J'ai commencé a faire des mouvements lents du haut Vers le bas avec ma main droite.

Au bout de quelques seconde, ça devenait tout chaud et gonflé. Un gémissement m'est dérobé.

- Ohf... Oh Oui!! Cette sensation de douceur m'excitait de plus en plus.

J'intensifiais mes mouvements à l'instant. Comme c'est bon!! Je pense voir enfin la lumière du jour, je suis dans l'un de ces moments ou je peux plus distinguer le blanc du noir, j'avoue sentir que la chambre se tourne sous mes pieds.

J'ai ouvert les yeux un instant et surprise...

- Ohw... Oh–mon–Dieu! Maman?!

D'un gémissement plein d'excitation et de colère, sans me rendre compte j'ai éjaculé sur ma mère.

- Mais... merde!! Qu'est-ce qui t'es passé par la tête Sasckiel?! T'es devenus fous ?

11 июня 2022 г. 4:30:29 0 Отчет Добавить Подписаться
2
Прочтите следующую главу • chapitre 1: deux coups tir

Прокомментируйте

Отправить!
Нет комментариев. Будьте первым!
~

Вы наслаждаетесь чтением?

У вас все ещё остались 33 главы в этой истории.
Чтобы продолжить, пожалуйста, зарегистрируйтесь или войдите. Бесплатно!

Войти через Facebook Войти через Twitter

или используйте обычную регистрационную форму