Короткий рассказ
0
2.4k ПРОСМОТРОВ
Завершено
reading time
AA Поделиться

...

Ce bibliothécaire aimait vraiment et lisait des livres, chaque matin il arrivait très tôt, avant même l'ouverture de la boulangerie du coin, puis il commençait à marcher dans les longs couloirs, savourant, appréciant l'arôme des livres qui gisaient dans les hauts lieux. étagères en bois fin. Il n'avait ni amis, ni famille, ni même un animal de compagnie, mais à la place il avait des livres, des milliers et des milliers partout.
A sept heures il ouvrait en grand les portes laissant pénétrer les rayons encore faibles du soleil matinal, il respirait profondément de joie et s'assit dans son bureau situé à quelques mètres de la porte, allumant son ordinateur tout en sortant un sandwich de sa mallette Cela pouvait être de l'avocat, du fromage ou des olives (avec des graines, car c'était un peu rugueux pour celui de la cuisine). Il prit un petit thermos qu'il avait toujours sur son bureau avec un verre, chaud ou froid, qui n'avait pas d'importance pour lui, mais jamais de café parce qu'il n'en supportait pas le goût.
Cinq ou dix minutes après le petit-déjeuner, cet homme célibataire de quarante ans qui aime les Yu-Gi-Ho! Cards, les œuvres de Salgari, Verne, Victor Hugo, Asimov, Spinoza et Zygmunt Bauman, dans cet ordre d'importance, Il a commencé à vérifier son ordinateur et à faire son travail habituel, à consulter les catalogues pour de futures acquisitions de livres, qui étaient ceux qui devraient être échangés contre de nouvelles éditions récemment arrivées, à réviser des textes virtuels, à rédiger des critiques de ses livres préférés, etc. Il a fait tout cela avec beaucoup d'énergie et de rapidité, car il aimait son travail, il a également profité des brefs moments de temps libre pour lire des romans et des histoires.

Au fur et à mesure que la matinée avançait et que le soleil frappait les rues avec force, le nombre de personnes augmentait, des dames accompagnées de leurs plus jeunes enfants, des adolescents, davantage d'étudiants universitaires, des enseignants venus mettre à jour leurs connaissances. Le bibliothécaire a servi tout le monde rapidement, leur donnant les meilleures recommandations, les meilleurs titres à son avis. Mais il y avait un type de lecteur que le bibliothécaire aimait beaucoup, c'étaient ces lecteurs solitaires, des hommes et des femmes qui venaient comme s'ils essayaient de se cacher même s'ils n'avaient aucune raison de le faire.
Ces lecteurs solitaires n'ont jamais demandé de recommandations, ils ont cherché par eux-mêmes les livres qu'ils aimaient, et bien qu'ils pesaient cinq kilos, ils les ont pris des étagères à l'aide d'une échelle et les ont emmenés à une table oubliée pour les lire, ils étaient comme ces lapins qui ils trouvent un fruit et l'apportent en courant à leur terrier pour manger à l'aise.
Le bibliothécaire aimait ce genre de lecteurs parce qu'il savait qu'ils aimaient les livres comme lui. À une heure de l'après-midi, le nombre de personnes a diminué et c'est alors qu'il a pris une pause et a sorti de sa mallette un cône en plastique transparent, du riz aux épinards torrejas et une petite salade de brocoli aux tomates était typique. Il plaçait le cône sur une table voisine où le soleil brillait, deux minutes plus tard, il prenait le cône chauffé et commençait à manger, à la fin il vérifiait le thermos à la recherche de restes de boisson, s'il n'y en avait pas, il s'en fichait, il avait l'habitude de ne pas boire beaucoup d'eau.
Après environ une heure, plus de gens ont commencé à venir, les heures passaient lentement et les gens diminuaient, à cinq ans, la personne qui assistait au quart de nuit est venue, un type nommé Francisco.
Le bibliothécaire a pris sa mallette et est reparti très heureux.
Une fois dans les transports en commun, il se remémora dans son esprit les histoires les plus incroyables qu'il avait lues, pour lui, c'était comme avoir vécu d'autres vies, il s'imaginait pirate, aventurier ou philosophe, il se voyait comme Diogène le chien, comme le Quichotte combat des moulins à vent en tant que soldat dans l'infanterie mobile de Heilein combattant des insectes géants sur une planète sauvage. Ha! Quelle vie passionnante le bibliothécaire a vraiment eue! ...
FIN.

29 сентября 2020 г. 20:51:42 1 Отчет Добавить Подписаться
0
Конец

Об авторе

Прокомментируйте

Отправить!
Rafael Villafuerte Rafael Villafuerte
Traduje esta historia con el traductor de google
~