solene-suter- Solène Suter

Intriguée par l’un des jeux de ses frères un soir, une fille de neuf ans va découvrir le sexe, l’amour fusionnel et les joies de l’inceste. Le jeu prendra de l’ampleur jusqu’à ce qu’elle y soit accro et n’arrive plus à vivre sans. Pour ceux qui sont très sensibles, ne lisez donc pas cette histoire qui contient de l’inceste pendant toute la durée du récit et des mots assez choquants. Pour ceux qui se sentent prêts, je vous invite à lire un récit long en un seul chapitre. Bonne lecture à tous !


Horreur Horreur Adolescente Interdit aux moins de 18 ans.

#fraternité #amitié #amour #sexe # #porn #fusionnel
1
690 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les jours
temps de lecture
AA Partager

Une vie d’amour et de sexe.

Je m’appelle Solène, j’ai neuf ans et n’arrive pas à dormir.

J’ai des frères jumeaux plus précisément triplets, je suis née de trois minutes après Joel.

Mon frère aîné s’appelle Aries, il est l’aîné vu qu’il est sortit avant nous, dix minutes avant moi et cinq minutes avant Joel.


Je m’approche de leur chambre pour savoir si ils dorment, j’entends du bruit et regarde dans un entre bâillement ce qui se passe et reste bouche grande ouverte.

Aries suce le sexe de Joel et celui ci caresse d’une main celui d’Aries.

Font-ils ça depuis toujours ou est ce juste ce soir ?


Je veux voir de plus près, je me glisse dans leur chambre discrètement et ferme derrière moi la porte, je me mets sur l’un des côtés du lit de Joel qui a rapproché son lit de celui d’Aries.


Il change au bout de quelques minutes de rôle, est ce si bien que ça ?

On dirait qu’ils aiment, bien que je trouve cela dégoûtant.

Peut-être aimerais-je moi aussi ?

Mais je suis une fille !!


Une bonne partie de la nuit, ils restent collés l’un contre l’autre et frotte leur zizi sur le sexe de l’autre ou les fesses.

Je toise leur trou et aimerais bien voir par curiosité leur intimité de plus près.

Je sais qu’on n’a pas le droit de se toucher, mais personne ne nous a dit pourquoi.


J’ai l’impression qu’on nous observe, dit Joel.


C’est ton imagination petit frère, lève s’il te plaît tes fesses, demande Aries.


Joel s’exécute et Aries frotte son propre sexe sur le trou de Joel, celui ci grimace et lâche un soupir.


Dommage qu’on n’est pas une fille avec nous, chuchote Joel.


Il y a bien notre Solène, mais ça m’étonnerais qu’elle accepte.

Elle n’est pas bête et elle va vouloir cacher son intimité malgré qu’on soit ses frères.


Soso ? C’est notre sœur que tu parles !

Elle est trop petite pour ça !! Dit Joel.


EH ! C’est même pas vrai !!

Je peux le faire !! Me levais-je bras croisés vexée ne me rendant pas compte de l’erreur que j’ai fais.


Euh… Tu… Tu es somnambules et…

Tu n’as rien vu, m’ordonne Aries essayant de m’endormir avec une montre.


C’est une montre Aries et si vous me refusez dans votre jeu, je peux appeler papa et maman. Je suis sûre qu’ils ne seront pas contents de ce que vous faites, souris-je.


On verra demain, s’habilla Joel.


J’ai dis- fus-je interrompus par la main d’Aries.


On a comprit, mais on pense que papa et maman vont se lever là !

Va dans ta chambre, vite !! Me demande Aries.


Je n’arrive pas à dormir depuis tout à l’heure, dis-je.


Pauvre bébé, compte les moutons ! me taquine Aries.


Je grommelle et sors en claquant un peu leur porte, je cours et entre dans mon lit.

Je suis triste qu’ils ne veulent pas de moi.


Le lendemain, je les regarde de travers au petit déjeuner, ainsi que dans la voiture et pendant la petite récrée du matin.

Aries vint me voir à la dernière récrée et fit signe à Joel de s’amener.


On a réfléchit, tu peux te joindre à nous ce soir, mais à condition de nous amener l’une de nos copines et convaincre de jouer à ça pendant tout un week-end.


Une copine ? Pas une copine à moi j’espère ? Je vais sinon passer pour une- m’interrompais-je en voyant Manon.


Moi je veux bien, à n’importe quelle jeu que vous voulez faire, rougit Manon qui est amoureuse d’Aries.


T’es sûre ? Moi je veux bien, mais…

Le jeu risque de te- fus-je coupée par Aries.


Il sera bien et on fera des trucs de grands, si ça ne te déranges pas, dit Aries.


Wouh ! Trop cool !!

Je vais demander à ma maman si je peux venir ce week-end, sourit Manon.


Je sens qu’elle ne sera pas déçue, être nue devant son amoureux si jeune, elle sera peut être l’enfant la plus heureuse du monde.

Elle va faire quelque chose d’inoubliable.


Le reste de la journée se passa bien et quand se fut le soir, je fus ravie d’être du jeu de mes frères, je retire mon pyjama complètement devant mes frères et je dû m’allonger.

Ils me léchèrent mon sexe et mon trou.

Cela me fis des petites chatouilles.

Je me retiens de rires.

Une sensation de vouloir aller aux toilettes me vint et je dû demander de stopper.


Joel amena une bassine de leur placard, qu’ils ont dans la chambre depuis longtemps, on se demande bien pourquoi.


Ils me demandèrent de faire devant eux et de m’asseoir sur une chaise aussi, je fais ce qu’ils me demandent et Aries m’écartant mes jambes s’amuse à chatouiller longtemps mon sexe.

Je fis pipi longtemps à cause de lui et sentis une petite douleur un moment.


Je peux stopper s’il te plaît ? Demandais-je.


Pourquoi ? Posa Aries.


J’ai mal à faire pipi, dis-je.


Ok, on va te faire autre chose, réfléchit Aries.


Pourquoi pas caresser nos zizis et sucer ? On faisait ça hier et Mlle disait qu’elle n’était pas petite pour faire ça, glousse Joel.


Oui, je ne suis pas un bébé !

Je peux le faire, dis-je.


Aussitôt dit, aussitôt fait, je grimace en suçant le sexe de chacun de mes frères.

Aries expire de joie de ne pas à faire ça qu’à deux et seulement qu’entre frères.


Alors, tu peux toujours le faire ?

Ou t’es trop petite pour nous sucer en entier ? Sourit sarcastiquement Aries.


Je peux le faire, même si… beurk !!

C’est dégoûtant, dis-je.


Tu crois qu’on n’a pas sentit un goût amer nous quand on se suçait sans toi et quand on t’a lécher ta p’tite zinette ? Sourit Joel.


Ok ok, je vais le faire ! Expire-je en enfonçant toute ma bouche sans frotter mes dents au zizi.


Tu pourrais aussi si t’es capable de nous faire entrer tes doigts ? Sourit Aries.


Beurk ! Pas ça ! Refusais-je.


Ok, c’est une petite fille, on devrait la laisser retourner dans sa chambre, soupire Aries.


Contrarier qu’il m’appelle comme ça, je fais ce qu’il veut et enfonce mes doigts.

Les jambes levés comme des bébés, tous deux furent contents que je m’occupe d’eux et je suce leur trou comme ils me le demandèrent.


Ça c’est trop bien, ce sera encore plus fun avec Manon aussi, dit Aries.


Dis tout de suite que je ne fais pas bien, croisais-je les bras.


Si tu le fais très bien, continue p’tite sœur, dit-il.


Je ne suis pas petite !! Dis-je en accélérant le mouvement de mes doigts dans son trou pour qu’il stoppe de m’appeler comme ça et qu’il est mal à l’intérieur de son trou.


Aussitôt, il eut bien mal et se retint avec toute sa force par le drap, Joel lui plaqua une main sur la bouche et me demanda de le faire jouir.

Je ne compris pas du tout ce qu’il veut.


Fais le pisser, dit Joel.


Je souris et chatouille Aries sur son sexe, celui ci me projeta soudain du liquide et Joel et moi, on pouffe de rires.


Joel me demanda de me mettre à sa place et je fis ce qu’il me demanda, Joel vint alors à ma place, il mit des doigts dans le trou de de mes fesses et frotte ses propres fesses au bout du sexe d’Aries.

Soumis à notre petit frère Joel, Aries et moi inspirons en même temps.

C’est deux contre un cette fois !!


Le soir fut long et on s’amusa bien à faire des jeux dégoûtants de sexe et de pipi.

Je me rendis dans les 1h dans ma chambre toute fatiguée.

Je me frotte le sexe et mon trou, j’ai comme une sensation d’avoir été écarteler comme une tranche de jambon.

N’empêche, j’aime bien bizarrement avoir mal aux parties intimes.


Le Vendredi passa vite et le soir fut aussi bien que la veille, mais on fut moins de jeux car on se sentit très vite fatigués.

Le week-end arriva et Manon vint dans l’après midi du Samedi.


Les parents le soir nous confia à la voisine qui est vieille et fatiguée.

Elle nous fit manger tôt et coucher tôt.

Elle attendit qu’on soit tous endormis pour quitter la maison quelques minutes avant que les parents soient là.


On y va ? Demanda Manon.


Pas encore, dis-je.


Eh ! Les filles, pensez à amener dans dix minutes les vibreurs, demanda Aries.


Quelles vibreurs ? Posons.


Les… Tu vois le truc que maman prend pour s’épiler, retire la lame et aussi la recharge. Elle en a deux ! M’expliqua Aries.


C’est fais pour qu’on joue avec ? M’étonnais-je.


On va jouer à quoi ? Posa Manon.


À- fut interrompit Aries par Joel.


À Action ou gage dégoûtant !


Cool !! S’extasie Manon.


Les parents arrivèrent et une heure plus tard, on alla rejoindre les garçons.

Le jeu consiste pour nous donc à ce que Manon soit nue comme nous.


Action ou gage dégoûtant ? Demanda Aries.


Mmmh ! Un exemple de gage ? Posa Manon.


Le gage c’est de retirer un vêtement si on refuse une Action, fit un clin d’œil discret Joel.


Oh ! Euh… pourquoi ? Voulut-elle savoir.


Le but du jeu c’est d’être le dernier avec ses habits, sourit Joel.


Oh ! Trop bien, grimaça Manon.


Ou on peux jouer avec les cartes et si on perd, on retire un habit, proposais-je.


Ah ouais, c’est trop génial et comme ça on verra les garçons à poil en premier, glousse Manon.


Joel va chercher un jeu de cartes idéal.

On peux choisir un adversaire et il ne faut pas perdre, c’est moi et Aries qui commençons, je gagne et Aries dû retirer son haut, puis se fut le tour de Manon et Joel, Manon perdit et dû retirer son haut de pyjama.


Le jeu fut assez amusant, se fut Joel qui perdit en premier tous ses habits de pyjama puis se fut Manon, Aries et moi on a plus que nos sous vêtements.

On se regarde et plissons les yeux.


Tu vas avoir ton joli minois à l’air p’tite sœur, sourit Aries.


Peut être pas, regarde !! Montrais-je.


Il perdit et retira son caleçon, je cours dans toute la chambre et il me fit tombé et retira mon sous vêtement, il me chatouilla pour me faire dire que c’est lui qui a gagné.


Ok, t’as gagné ! Souris-je.


Yes !


Gagné le droit de commencer le tout premier le prochain jeu tout nu ! Me retournais-je avec un sourire sarcastique.


Wouh ! Un autre jeu où on va devoir être nus aussi ? Demanda Manon souriante.


Non, tout nus ensembles pendant le jeu et il se joue sur les lits, dis-je.


Ah bon ? Demanda Manon.


Le jeu s’appelle: choisis la bonne case ! Levais-je les yeux vers mon frère Aries.


Manon est intriguée et sourit, elle veut savoir ce que va choisir Aries entre la caisse blanche et la caisse noire.

Il prit la caisse blanche, la flèche que j’ai amené va désigné les prochains joueurs.


Je choisis Manon si il y a truc qui est impossible à faire seul, dit Aries.


Ok, souris-je.


Il ouvrit et tombe sur une jolie petite queue de chat, il dû se l’attacher à la taille et se sentit mal à l’aise.


Trop mignon, dit Manon.


À la flèche de choisir, dit Joel.


Se fut moi et je dû choisir entre deux caisses que Aries a préparé lui même.

Je tombe sur un bout de papier dans celle en noir, « fais toi chatouiller les fesses par une personne de ton choix » lisais-je.


Tout le monde pouffe de rires, Joel fut celui qui me le fit, Manon rit et regarde Aries, comme si elle aurait voulus faire ça avec lui.


On refit la flèche et se fut Manon, elle choisit la case noire et dû désigner une personne de son choix qui va lui enfoncer des doigts dans le trou de selles.

Elle se mit à quatre pattes et choisit Aries.

Toute rouge, elle se laissat faire.

Aries entra un doigt, puis un autre et enfin un troisième, il sourit et fit des petits va et vient.

Elle grimaça et expira.


Ça va ?


Oui, je… je crois, dit-elle.


On fait deux tours encore ou pas ? Posais-je.


Ouais. Heu… On pourrait faire quelque chose de… moins… dégoûtant ? Demanda Manon.


Tu veux des caresses lol ? Gloussais-je.


Ouais, dans une case on peut demander une caresse ou…


Ou un bisou ? Ok, on va faire ça !Pressais-je le pas sans laisser Manon rajouter quelque chose qui s’écarta peu à peu des doigts d’Aries.


Il lécha ses doigts et apprécia le goût.

Manon ne pu voir ce qu’il fait.


Je prends une troisième case et propose deux actions géniaux sur trois cases, je vis que Manon fut rassurée.

Elle me regarda donner les cases à Joel qui choisit sa caisse, il découvrit qu’il doit choisir quelqu’un et l’embrasser.

Je glousse avec Manon, je sais qu’il va choisir Manon, pour sure.


Solène ! Dit-il.


Hein ? Euh… tu… tu es sûre de toi ?


Tout le monde glousse sauf moi, je recule, mais Manon me prit par les épaules, quelle traîtresse et le frangin qui se rapproche est ravit de m’embrasser devant ma copine.


Je ferme les yeux et trouve ça un peu dégoûtant, mon piège se retourne contre moi, je n’arrive pas à croire qu’il m’est fait ça, puis Joel prépara les boites, la flèche fut tournée et indiqua moi, je dû choisir entre trois, je prends la caisse blanche.

Mais je tombe sur un piège de mon frère.


Alors, tu as quoi ? Me demanda Manon.


Oui, vas-y lis, dit Joel.


Je ne peux pas, elle va être dégoûtée et ne va pas vouloir revenir chez nous.

Joel sourit et lève les yeux vers moi.


Je… je prends un autre, pris-je la caisse noire.


Ah, Ah non ! Tu joues comme le fait tout le monde, Manon a accepté les doigts d’Aries, donc vas-y ! Lis ! Demanda Joel.


Tu as quelque chose similaire ? Me prit Manon la chose.


Attends Manon ! Dis-je.


Caresser le sexe avec le vibreur ? Lit-elle.


Ouais ou à moins que Mademoiselle a peur de le faire ? Sourit Joel.


Ne te sens pas obligée, se tourna Manon.


Je soupire et pris le vibreur, je le pose sur mon sexe et le passe en mode lenteur.

Ils regardent tous et Manon a l’air d’être comme fascinée.


Ça va Manon ? Posa Aries.


Ça fais mal ? Demanda Manon.


Non, pourquoi ? Demandais-je.


Tu veux essayer ? Posa Joel.


Joel ! Me tournais-je.


Euh… ouais, on pourrait faire la chose tous ensemble, comme ça, on saura quelle effet ça fait, proposa Manon.


Aries prit le vibreur et posa sur le petit sexe de ma copine, il le passa à elle et elle se sentit toute rouge et bien.

Aries prit le vibreur et le mit sur son trou.

Joel ensuite le prit et on stoppa le jeu au final des caisses à la demande de Manon, qui accepta le jeu du sexe proposer par Joel.

Manon fut curieuse.


Mes frères proposèrent qu’ils vont nous masser pour bien commencer, on joua donc aux masseurs et aux clientes, Manon et moi nous nous allongeons et on discuta.

On fut masser de la tête aux pieds, mais vraiment tout le corps, Manon grimaça quand Aries passa ses doigts sur son petit sexe et son trou.

On inspira et expira, on profita un instant de la sensation que ça fait, les doigts de Joel me masse lentement les fesses et il me claque chacune gentiment.

Il me passa un doigt dans le trou et dans mon sexe, je serre les dents et me contracte un peu, je regarde Manon en même temps.

Elle a l’air de se sentir bien.

Elle s’endort même.


Elle est massée aux fesses par Aries qui se baissa d’un seul coup pour un petit bisou sur une fesse, puis l’autre, il l’a suça ensuite entre les fesses, plus précisément son trou.

Manon gémit et ouvrit doucement les yeux.

Elle ouvre la bouche et semble essayer d’apprécier la sensation.

Tout va bien les filles ?

On va faire un truc dans deux minutes, dit Joel ravit de jouer aux masseurs.


Je sens les doigts de mon frère me faire légèrement mal dans mon sexe, mais je me retiens de crier, il me fait du bien quand il les retire et me masse l’entrée de mon sexe.

J’ai l’impression de mouiller et avoir du pipi qui sort.


Deux minutes plus tard, on fut au dessus des garçons et ils nous proposèrent de frotter nos fesses sur leur sexe.

Manon fut hésitante, je me mis à m’allonger sur Joel et à me frotter à lui.

Je l’a regarde, elle a l’air gênée, mais fis pareille en me voyant faire.

Elle rougit et se rapproche de Aries.


Elle ferait tout pour lui j’ai l’impression.

Elle ferait même du sexe pour être plus proche de lui et se montrer nue.

Elle a du courage quand même.

Je n’ai pas ce courage moi avec Douglass et Geoffrey deux jumeaux se trouvants dans notre classe.

Ils ont la même tête, du coup je suis amoureuse autant l’un que de l’autre, car parfois je les confonds.


Manon sentit une sensation entre ses fesses et se leva, mon frère comprit et la rassura.

Il alla avec elle dans la salle de bain.

Je les suis après et suivis de Joel.

On les vit en train de s’embrasser et de toucher le sexe de l’un et de l’autre.


Je savais que Manon était amoureuse, mais Aries, aucune idée, chuchote Joel.


Tu le savais aussi ? Me tournais-je.


Ouais, tu viens on va faire encore toi et moi du bon sexe, me prit Joel le bras.


Je regarde encore Manon, elle a l’air heureuse d’être qu’avec Aries.

Je fus contente et regagne la chambre de mes frangins.

Je m’enfile le sexe de Joel dans la bouche et suce pendant plusieurs minutes. Il se mit à dormir et tout nu.

Je le laisse et le chatouille au trou avant de partir, « qui est le bébé maintenant ? » lui ai-je glisser à l’oreille.


Le weekend se résuma à un jeu de sexe, Joel vint dans ma chambre le soir et on se fit pleins de jeux marrants.

Il me lécha le sexe, je lui suce son zizi et lui me mis des doigts dans les trous intimes.

Je suis légère devant lui, je me sens bien et à l’aise avec Joel.


Le lundi, Manon me demanda si elle peut revenir à la maison régulièrement, car Aries et elle veulent refaire des toucher aux parties intimes, mais que tous les deux.

Je demande à Aries si c’est vrai et me confirma, il me confia qu’il aime bien Manon et l’a trouve jolie et lui trouve un joli corps en plus d’un joli minois dit-il.


Il aime tout en Manon, même de l’intérieur.

Il aime sa façon de le regarder ou de le faire rougir et autres.

Je l’envie, mais moi je suis triste.

Je n’ai pas de feeling avec les jumeaux.

Je suis seule pendant une récrée et soupire.

Joel me rejoignit, il regarda les jumeaux de mon angle de vue.


Tu veux faire le jeu avec eux c’est ça ? Posa Joel.


Hein ? N’importe quoi ! Me levais-je.


Mais si, ça se voit et je peux peut-être t’aider, t’es mignonne et tu les fera craquer, me sourit-il.


Comment ? Voulus-je savoir.


Quelques jours plus tard, un Jeudi il y eut Piscine, on eut finis le cours et on peut rentrer à la maison directement.

La maîtresse s’assure juste qu’on ne soit plus dans le bâtiment.


On fit semblant de partir, Aries proposa à Manon d’y retourner et s’enfermer pendant une bonne heure pour s’amuser.

Joel sourit et regarda ma copine Justine.


T’es pas sérieux ?? Posais-je.


Je vais me la faire et si tu ne dis rien, j’ai pour toi une place dans une cabine large avec deux beaux garçons !! Sourit-il.


Quoi ? Les deux en même temps ? M’exclamais-je.


Respect sœurette ! Tu vas te taper deux gars de la classe, arriva Aries avec Manon.


Wouah ! Tu vas adorer, sourit Manon.


Je déglutis ma salive, vais-je arriver à avoir double rendez-vous avec eux et ne pas faire foirer ?



Mon frangin court et mon autre frère me retient, car je prends peur, Manon elle glousse, Joel discute avec mes deux amoureux et viennent vers nous.

je dois rester naturel !!


Il paraît que… que tu as besoin de nous pour- reçut Douglass un coup sur le côté par son frère.


Pour réviser une brasse pour le contrôle de la semaine prochaine ? Demanda Geoffrey.


Euh, oui. Mer… merci, rougissais-je aussitôt.


On entra de nouveau dans le bâtiment et passons sans prendre de tickets les barres.

Nous allons dans des cabines et mes deux frères se tapèrent aussitôt mes deux copines.

Je suis seule et avec deux garçons en plus !!


Je ne sais quoi faire, on me prit par le bras et on entra dans une cabine d’handicapée.

Heureusement, il y a cinq cabines comme ça, on n’aura pas d’ennuis.


Geoffrey retira son haut et Douglass aussi sans hésiter, j’eu l’impression de me faire piéger, ils vinrent vers moi et me firent quelques caresses sur les joues pour me rassurer.


Tu vas bien ? Posa Douglass.


Tu as l’air de ne pas être emballée, dit Geoffrey qui me passa une main sur mon haut.


Il glissa une main à travers mon t-shirt et me caressa, je me calme peu à peu et me laisse guider par eux, quelques minutes plus tard, ils sourirent et me montrèrent le banc pour me poser.

Je m’y installe et retire mon haut.

Je sentis qu’on me baisse les vêtements au même moment, je fus aussitôt prise de frayeur, ils vont peut-être me faire du mal !!


Je retire très vite le t-shirt et me tourne devant deux beaux garçons déjà déshabiller de la tête aux pieds.

Ils sont beaux et n’ont pas encore de pectoraux dessiner.

Les portes sont fermées et je suis calée contre le banc, prête à faire l’amour avec mes deux camarades de classe.


Ils me posèrent sur le banc et me câlinèrent un par un, tout d’abord Douglass puis Geoffrey, un par un pour me calmer.

Ils me firent des bisous, des caresses, puis prise par surprise, j’eus mon tout premier baiser emmêler, les deux garçons en même temps sur la bouche !!!


Je me laisse allée, je suis aux anges, je ne peux rêver mieux, j’ai un double baiser et en un seul baiser, j’aime trop !!!

C’est décidément la plus belle journée de ma vie et j’ai aussi deux copines qui ont l’air de passer un bon moment à côté.


J’ignore pourquoi Joel a prit Justine, est-il amoureux d’elle ?

Est elle amoureuse de lui ?


Je ne me pose aucune question, je profite de cet instant avec mes deux amoureux qui me font des bisous sur le corps.


Geoffrey sur mes petits seins de petite fille et Douglass sur mes petites joues en jouant avec ma minette sur le banc.

Je me sens bien, je suis rouge, mais tellement légère et conquise de ce double rendez-vous cachés.


Plus tard, je suis sur Douglass et Geoffrey est à l’arrière de moi, il me passa un doigt dans mon trou et un autre, je gémis et me laisse faire, il fit des petits va et vient doux.

Je suis en extase, ils me font l’amour et me font des attouchements déjà.

Joel a sans aucun doute peut être parler de me toucher la partie intime, je vais le tuer si c’est le cas !!

Mais si c’est leur initiative à eux deux, c’est différent et je ne peux refuser.


Je veux accepter les doigts de mes deux amoureux, mais beaucoup moins ceux de tous les autres garçons si un jour je romps avec eux, ce qui je l’espère n’arrivera pas.


Douglass prit la place de Geoffrey ensuite, puis au bout de dix minutes, je fus posée sur le banc et debout, ils me touchèrent alors ma partie intime.

Ils mirent tous deux ensemble leurs doigts dans mon trou et me firent gémir de douleur, ils sourirent et me firent chacun un baiser sur la bouche.

Comme légère, je fus portée et l’un d’eux me prit dans ses bras pour aller dans des douches individuelles.

On croisa mes frères et mes copines.

Mais on ne les vit pas, seule moi les remarqua de loin.


Quand on fut arrivés, on s’enferma et Geoffrey me garda sur lui, Douglass ouvrit la vanne de douche et se tourna vers nous.

Il remarqua que j’ai quelque chose qui coule entre les jambes, Geoffrey se mit sous l’eau et rinça ma partie intime.

Je fus rouge de honte.


Encore dans les bras de Geoffrey, celui ci me leva le menton et me regarda droit dans les yeux, il me fit un bisou sur le front et me colla contre le mur, il me leva une jambe et mes fesses furent devant eux.


Je me sentis toute chose, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que ce n’est plus la même ambiance que tout à l’heure et qu’ils veulent faire des choses plus sérieuses comme les adultes.


Elle a de belles fesses, on fait quoi d’autres ? Posa tout bas Geoffrey.


On peut… la sucer ? Chuchota Douglass à son frère qui se rapprocha pour me caresser le bas du dos et me faire patienter.


Je sais ! Venez, indiqua Douglass de sortir de la cabine de douches.


Je ne suis pas rassurée, que veut-il faire ?

Geoffrey a l’air comme moi et me regarde en me faisant les yeux doux de chaton.

Il m’attendrit et me leva, je fus portée de nouveau, Douglass nous amena voir d’autres douches, mais à mon grand étonnement, c’est un bain !!


On y entra et fermons la porte à clé.

Douglass ouvrit la vanne de bain et on alla dans l’eau, je fus conquise et voulus nager. Je fus attrapée par Geoffrey et il me fit gémir de joie, je me sens toute légère.


Tu nous rejoins ?

Je suis seul avec elle, j’ai besoin d’autre sexe pour lui faire bouger ses p’tites fesses, dit Geoffrey me faisant un bisou sur la joue.


Quoi ? Me tournais-je toute attendrie par Geoffrey qui me chouchoute de bisous aux joues.


Oui, j’arrive !! Sauta Douglass dans l’eau et nous rejoignis pour un moment de détente.


Je fus bien et allongée par les jumeaux qui entrèrent leur doigt dans mon trou, ils me firent crier un peu, ils me demandèrent de masser leur sexe dans l’eau et je le fis sans hésiter, ils sont beaucoup moins mous que ceux de mes frères, mais cela ne me dérangea pas.

Je fais des va et vient, je mets aussi la tête sous l’eau pour voir leur sexe et les sucer.

À plusieurs reprises, ils rougissent et me font rougir, ils me font rêver et me font envie de rester longtemps.


Mais mes frères tapèrent à la porte et m’appelèrent, on dû stopper et on se donna rendez-vous dans mon jardin pour discuter et jouer.

Ils sont ravis qu’on remette ça dans pas longtemps, ils veulent même qu’on fasse ça en présence de mes frères et leurs petites copines, Manon et Justine.

Je discute avec elles d’ailleurs au retour.


Manon est ravie, elle veut refaire ça avec Aries chez moi ou chez elle, car ce sera mieux, par rapports aux parents.

Ils ne s’inquiéteront pas de ne pas nous voir rentrer, elle a raison.


Mais Justine elle, se sent toute chose et ne pensait pas que ce serait intense le jeu de Joel, elle ne sent plus du tout son petit minois qui la chatouille sans cesse.

Elle se remonte la culotte plusieurs fois.


On va faire ça à chaque fois ? Posa t’elle toute sonnée encore.


Euh… t’es vraiment pas obligée d’être de la partie si t’as pas envie, dit Manon.


Je… je ne veux pas être sur la touche et je viendrais chez toi, répond Justine qui a l’air de se sentir un peu écartée.


Je suis sûre que ce sera bien.

Je vais préparer une soirée pyjama entre filles et on rejoindra les garçons plus tard dans la chambre de Joel et Aries.


Les vacances approchent et on pu inviter nos amis, les parents furent de nouveau chez des amis et nous, on fut à la maison sept enfants: Mes jumeaux, Manon, Justine, Douglass, Geoffrey et moi.


On fut seuls sans adultes exceptionnellement comme on est très nombreux, je fus ravie et les copines aussi.

Les garçons nous appelèrent dans les 22h et jusqu’à minuit, on se fait du sexe ainsi que de l’amour.


C’est avec les deux jumeaux: Geoffrey et Douglass que j’eu des coups de zizi dans mon trou de selles pour la toute première fois, mes frères ont regardé sur internet et ont commandé des trucs pour le jeu.

Manon à côté de moi, fut ravie de voir pleins de garçons nus et Justine, fut ravie aussi de cette partie, c’est étonnant !!


Je fus ravie que les filles se laissent faire et accepte le sexe de mes frères dans leur trou et le sexe, on se regarde et discutons.

Les garçons aussi et firent des jeux entre eux aussi, un jeu ne plu pas du tout aux copines, elles furent obligées de recevoir mon autre frère.

Malgré qu’ils sont amoureux, ils se firent quand même les fesses de l’autre fille.


Je ne suis pas contente qu’ils leur fassent ça, mais au bout d’une heure, les filles se levèrent et m’avouèrent qu’elles ont aimés échanger et connaitre de nouvelles sensations.


Elles me racontent que l’un est plus rapide que l’autre, que le sexe au lieu des doigts à l’intérieur ça fait moins mal et elles aiment mieux ça que les doigts dans le trou de selles.

Je confirme et aime ça aussi.


Je retourne les voir et c’est Douglass qui se mit au dessus et Geoffrey vers le bas.

Comme on est encore des enfants, on arrive à atteindre les parties intimes de l’autre, car on est pas très grands et pas très en hauteur.


Plus tard, il est minuit passé et les parents seront là dans les trois heures plutôt.

On a eu un appel du téléphone fixe.

On peut encore jouer et ensuite au lit avant que les adultes arrivent.

On dû faire des figures en faisant du sexe et on fit rires la galerie.


Allez, le zizi dans la bouche ! Dit Manon à Joel et qu’il le met dans la mienne.


Je déglutis ma salive et me retiens de vomir, en dessous de moi, se trouve Douglass qui a son sexe en entier dans mon trou de fesses et faisant en même temps la planche.

Moi je suis allongée sur lui et je dois accepter le zizi de mon frère Joel.

Joel lui, doit juste mettre son zizi entier dans ma bouche et poser les lèvres de sa bouche sur mon minois.


Riants, Aries et Justine firent des photos pour immortaliser le moment.

On dû rester dans nos positions pendant au moins trois minutes et sucer ou faire du sexe pour ceux qui ont leur sexe dans le trou de quelqu’un.


Puis se fut Manon, Justine et Aries.

Elles eurent à se mettre dans une certaine position qui les rendirent rouge de honte.

Elles voulurent changer, mais on leur rappela qu’elles ont ris tout à l’heure.


Justine me fit rire quand elle reçut le sexe de mon frère Aries dans la bouche, elle n’a pas encore connus le goût amer du zizi.

Elle grimaça et se retient de vomir.

Aries lui, est au dessus d’elle et lèche le petit trou de Justine, quant à Manon, elle doit sucer et entrer un doigt dans le trou d’Aries.

Le pauvre subit quatre choses pour un gars de neuf ans:

lécher le trou d’une copine qui lui suce le sexe et l’autre copine qui lui défonce le trou avec les doigts tout en le léchant et suçant.


Les gars, au secours !! Deux filles c’est beaucoup trop !!


T’as raison, elles te défoncent des deux côtés, rit Joel.


Faux frère !!

Je suis sûre que tu ne supporterais même pas deux zizis toi !! Lui balance Aries.


Je regarde les copines et on a du coup l’idée de mettre les quatre garçons ensemble, ce sera une photo mémorable !!


On pu faire l’idée pour avoir enfin un petit rendu et les garçons rougissent.

Les filles et moi on place les garçons et eux, doivent se laisser faire, on fit entrer un zizi dans le trou d’un garçon et ils furent en cercle, ils furent tellement mimi ensemble,

Chacun a un sexe dans le trou et chacun a le trou d’occupé.


Les filles, pitié !!

On est obligés ? Demanda Aries.


Oui, ce sera très beau ! Souris-je le baissant un peu.


Dites nous au moins, qu’on n’est pas obligés de se faire des coups de zizis entre nous ? Demanda Joel.


Au moins, ce n’est pas le sexe du frère qu’on a dans le trou ou au bout du sexe, grimaça Douglass.


On fit tourner la machine et ils firent pendant cinq minutes des va et vient avec leur zizi, on va leur apprendre comme ça quelle sensation ça fait.

Ils ont l’air d’aimé au bout d’un moment et on voulut voir plus de mouvement.

On donna des coups sur les fesses et comme des petits enfants, ils s’exécutent.

On fut ravies et on les fit accélérer et rester avec une cadence rythmée pendant plusieurs minutes.


Je fus tellement ravie de voir mes frères se faire défoncer eux aussi le trou et ainsi que mes amoureux.

Mes copines disent qu’elles reviendront pour les voir faire la chenille comme ça.

Les garçons nous regardent.

On leur donnèrent des claques gentilles sur les fesses, ils continuèrent et s’arrêtèrent qu’au moment où on leur donna l’ordre.


Fatiguer et allonger, ils furent simples à déplacer et on les mit chacun sur le sexe de l’autre pour qu’ils puissent s’amuser encore un peu.

Ils sucent et lèchent le sexe entre eux.

Geoffrey suce Joel qui suce Douglass, qui suce Aries et qui suce Geoffrey.

Les quatre garçons sont comme de petits garçons de cinq ans.

Je fus ravie aussi qu’on puisse s’amuser aux bébés et aux mamans.


Allez les petits, on se met sur le ventre et on suce le trou, ordonnais-je.


Ils se mirent allongés et chacun eut quelqu’un pour avoir les jambes bien écartées et le trou de lécher et sucer.


De notre côté à nous, on se titilla le sexe et regardons les garçons, je m’imagine pleins de figures qu’on pourrait faire avec eux et entre nous, d’un seul coup je m’assoupie et dors.


J’ai l’impression qu’on me suce le sexe et lèche, je rouvre mes yeux, j’ai une copine en face de moi, Justine me lèche et suce.

Pourquoi ?


C’est le matin, je regarde où on est et je vois les garçons, je constate qu’ils nous ont rhabiller le soir et dévêtues le matin, après le départ des parents pour le travail.


Je vois aussi que Manon est dans le même état que moi, elle essaie de comprendre ce qui se passe, elle est aidée pour se lever et moi aussi, on fut placées dans la même position que Justine.

Mais j’ai faim moi !!


Allez, les petites, c’est à votre tour de faire la chenille, sourit sarcastiquement Joel en nous claquant les fesses.


On se mit à lécher entre nous pour le grand bonheur des garçons qui veulent nous filmer aussi, je suis humiliée, mais j’imagine que c’est ça qu’ils ont ressentis hier soir.

Je sens que ma partie intime va vouloir aller aux toilettes, mais les garçons veulent que l’on continue et on reçut des p’tits coups aux fesses pour accélérer.


Allez mes bébés et vous aurez un p’tit déjeuner après, je vais chercher, dit Joel.


On se fit petites et on se lèche la minette.

Je n’aime pas le goût comme pour le zizi des garçons, mais je reconnais que c’est assez agréable entre filles.


Je ne vois pas de langue sortie les filles allez, on lèche vigoureusement !! Ordonne Geoffrey.


Je me mets à lécher plus vite le minois de Manon, puis dix minutes plus tard, on nous tourna et se fut celui de Justine que j’ai à lécher et sucer.

Je n’aime pas passer sur la partie intime de mes copines, je préfère celle des garçons !!


Les garçons nous stoppèrent plus tard et tous ensemble, on mange en étant habillé.

Je fus ravie et ensuite, on va jouer dehors.

La journée se passa très vite et nos amis restèrent pour le soir, on dormit et jouons aux mêmes jeux qu’hier.


Quelques mois plus tard, on fut envoyés mes frères et moi dans une colo pendant Juillet, les parents nous ont inscrits dans une colonie nature.

Moi je n’aime pas, mais mes frères si et eux s’éclatent grave.


On dort en plus dans des tentes, beurk !!

J’ai horreur de ça, je suis avec une coloc qui est blonde et qui n’arrête pas de regarder mon frère Aries bizarrement, comme si elle était amoureuse de lui.

Je soupire et en ai marre !!


Je vois mes frères entrés dans la tente l’une de nos premières nuits, je me déplace afin qu’ils ne réveillent pas Amandine, mais celle ci nous vit ensemble.


Vous faites quoi ? Je peux jouer aussi ? Demanda t-elle.


Heu… ouais ! Tu… Tu serais prête pour un jeu toute nue ? Dit Aries grimaçant.


Hein ? S’étonna t’elle.


Mon frère adore taquiner, Aries va dehors et on discute ensemble discrètement, le poussais-je.


Mais je peux, seulement… Est ce vraiment un jeu qui a besoin qu’on soit nus ? Posa t’elle.


Pas nécessairement, mais… euh, regardais-je les garçons.


Oui, si tu est prêtes à faire pareille, mais sinon tu ne peux pas, dit Joel.


Alors je me sens prête ! Vint Amandine.


Bon euh… alors, on… on peut faire dans c’ cas le jeu dans une des deux tentes, soupire Joel.


La nôtre, vu qu’on y est et que vous êtes là ! Chuchote Amandine.


Ok, si personne ne voit d’inconvénient.

Vous vous déshabillez et allongez.

Sur le ventre s’il vous plaît, demanda Aries.


On revient avec deux serviettes et aussi le vibreur qu’on a trouvé, dit Joel.


On se dévêtit et j’explique à Amandine que le jeu consiste à se détendre pour nous et les garçons vont nous passer un objet sur nos parties intimes.

Le but est de ne pas faire de bruits et de se retenir de crier aux moindres douleurs.

Même celles qui font très mal.

L’équipe qui tient aura le droit de donner à l’autre équipe un gage dégoûtant.

Elle fut ravie et semble se détendre.


Alors, tout va bien ici ? Arriva Joel suivis d’Aries.


Oui, j’ai expliqué les règles à Amandine.

Si on tient donc le coup sans crier et sans faire le moindre bruit, l’équipe adverse perdant aura un gage dégoûtant, fis-je aux jumeaux un clin d’œil.


Ooh, oui !

Je ne me rappelais plus de certaines règles, grimace Aries en regardant les fesses d’Amandine qui se pose le menton attendant qu’on lui fasse quelque chose.


On commença, les garçons furent ravis qu’on fasse à quatre au finale, Aries protège la partie intime d’Amandine afin qu’elle ne tombe pas enceinte.

Puis c’est elle qui passât la première et reçut le vibreur sur la minette.

Elle grimace et retient son envie de gémir.

Elle écarte les jambes de plus en plus et Aries fut ravis de voir le trou d’Amandine.

Il entra un doigt à l’intérieur et fit de tout petits va et vient.


Amandine se retient de hurler, elle étouffe sa bouche avec son oreiller, elle est forte.

Je fais de même quand Joel me mit un doigt dans la minette, je me sens toute chose.

Je regarde Amandine, elle sue un peu au niveau du front.

Mais elle tient le coup et se laisse faire par Aries, qui prend du plaisir à faire salir Amandine.

Elle se rend compte soudain qu’elle fait pipi devant lui, elle se cache le visage et a honte, je l’a comprends, mais Aries s’en fiche et lui essuie l’arrière en l’a léchant et suçant.


Il aime le liquide et suce les fesses d’Amandine, Joel quant à lui fait moins de trucs, il regarde Aries et Amandine.

Il me met le vibreur sur la minette et rejoignit les deux zozos.

Ils se mirent à califourchon sur le dos d’Amandine et enfoncèrent leur sexe dans les trous d’Amandine.

Elle retient encore ses cries.

Elle est très forte.


Mes frères ont l’air mieux d’aimer faire avec Amandine qu’avec moi, je me lève et est l’impression d’être jalouse.

Je croise les bras, je rêve que les deux soient les jumeaux Douglass et Geoffrey er qu’ils m’enfoncent leur sexe dans les trous.

Je regarde la scène toute la nuit.


Puis ils nous laissèrent et moi je n’ai plus rien eu, Amandine est épuisée et est contente d’avoir participer pour nous faire gagner.

Je croise les bras et lui tourne le dos.

Je suis triste que mes frères ne font plus avec moi, je sens que je vais pleurer.


Les jours suivants, ils ne vinrent pas et se trouvent dans d’autres tentes je découvre.

Ils font le jeu avec presque toutes les filles de notre âge de la colo.

Je les regarde faire et fus jalouse à chaque fois, les filles ont l’air d’être ravies du jeu.

Moi plus du tout.

Il n’y a qu’elles qui en profitent !!


On rentrat à la maison deux semaines plus tard et mes frères se sont tapés vraiment toutes les filles de la colonie qui ont toutes aimées.


Ils vinrent me voir un soir dans ma chambre et moi je refuse de les voir, je sens qu’on me retire le sous vêtement et qu’on me caresse les fesses, mais je ne ressens plus pareille qu’avant, ils ne m’ont plus fait ça depuis très longtemps maintenant.

Aries se mit devant moi et moi je me retourne de l’autre côté, mais il y a Joel et du coup, je dû mettre mon visage sur l’oreiller. Je sens des caresses aux fesses.


Tu nous fais la tête ? Posa Aries.


Allez, viens. On est tout à toi ce soir, désolé qu’on ne t’est plus reprise de toute la colo, me claqua une fesse Joel me l’a caressant ensuite.


Vous préférez les autres filles qui n’ sont pas moi !! Dis-je toute triste visage sur l’oreiller.


Louloute, tu es notre sœur.

On ne peut pas te faire des pénétrations avec le sexe, dit Aries.


Voilà ! C’est ce que j’ dis !!

Vous préférez les filles qui ne sont pas moi, pas une sœur vis à vis de vous !! M’exclamais-je.


Ils soupirent et me font mal soudain au vagin, je me tourne mais je ne peux pas, j’y arrive pas, Aries s’est mit au dessus de moi et s’amuse à enfoncer quelque chose dans mon trou de selles.

Joel lui enfonce quelques doigts dans l’autre trou, ils s’amusent et moi, je dois étouffer mes cries sur l’oreiller.

Je pris plaisir à avoir mal comme les filles de la colo, je suis contente de nouveau.


Tu es satisfaite ? Allez, fais nous un joli sourire, me demanda Aries.


Je tourne la tête et il me fit un bisou, mais sur la bouche, il me fit fondre et je ferme doucement les yeux.

Je suis heureuse !!


Toute la nuit, ils me lèchent, sucent et m’invitent à me frotter sur leur sexe.

Je mets mes fesses sur le bout de leur zizi et ils me pincent au niveau du ventre et de la petite poitrine.

Elle a prit un peu de volume depuis Juillet et ils s’amusent avec à présent.


T’es jolie avec un peu de poitrine, il va falloir raser ton jolie minois plus tard quand tu seras grande.

On te le fera nous-mêmes, dit Joel.


Ah bon ? Posais-je.


Oui, pour tes futurs rendez-vous avec Douglass et Geoffrey, dit Aries en chatouillant le bout de mon sein gauche.


Puis ils se déplacèrent, Joel derrière moi me fait des petits va et vient entre mes fesses avec ses doigts, Aries quant à lui s’amuse avec ma poitrine et les suce avec plaisir.


Tu vas être avec nous encore cet année dans la classe, dit Aries.


On verra, dis-je souriante.


Si on est ensembles, on ira souvent dans des vestiaires pour te faire ça, dit Joel.


Ne nous en veux pas si on fait ça avec pleins de filles en Sixième, ajoute Aries.


On a que dix ans, dis-je.


Oh oui, une petite fille de dix ans qui reçoit des attouchements par ses frères depuis ses neuf ans, c’est chouette, sourit Aries.


Je lui rendis le mien, il me pencha vers lui et je fus sur les lèvres de celui ci.

Je me sens toute petite comparée à lui et Joel d’un seul coup.

Celui ci nous rejoignit et m’offrit aussi tout doucement un baiser sur les lèvres.

Je fus tournée plusieurs fois vers l’un et l’autre, ils me font des bisous dans le cou, me caresse dans le dos et sur tout le reste du corps.


Alors, tu te sens mieux ? Me demanda Aries qui me chatouille le bout de mes petits seins.


Encore, chuchotais-je.


Allez, dodo ! On te fera des bisous aux fesses demain avant la rentrée, me promit Joel.


Ils partirent et me claquèrent sur les fesses avant de fermer la porte.

Sur mon lit, je reste nue et sens encore cet émotion forte, les mains chaudes de Aries et Joel sur mon corps.


Je me sens tellement bien et dormis sans rien en dessous de la couverture.

Je ne peux pas nier, je ne peux plus vivre sans avoir mes frères loin de moi.


Le jour J, on fut dans la même classe et fêtons ça à la maison en rentrant.

On se fit alors un goûter et ils me proposèrent d’inviter les potes le week-end prochain, je veux Douglass et Geoffrey du coup !!


Mes frères et moi on passa notre vie à faire des attouchements ensemble et aussi avec les amis, c’est ça la vie que je veux et pas une autre !!


Fin.














17 Février 2024 14:07 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
1
À suivre… Nouveau chapitre Tous les jours.

A propos de l’auteur

Solène Suter J’aime écrire, danser, chanter. Dans la vie, je suis passionnée de mode et j’en fais même mon métier. Mon rêve c’est de vivre dans mon imagination et ne plus en sortir. Je me vois vivre dans les dessins animés depuis que je suis petite et ces mondes merveilleux font parti de ma vie. 😊😊

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~