solene-suter- Solène Suter

Une jeune Princesse se fait passer en garçon pour faire ses études dans le Palais Royal, pendant les quelques années, elle va étudier aux côtés de ses cousins sans que ceux là sachent son identité. Qu’est ce que la vie lui réservera t’elle ? Saura t’elle gérer sa double vie ?


Historique Déconseillé aux moins de 13 ans.

#pouvoirs #magie #amitié #enfance #adolescence #amour #insouciance #moyenâge
0
1.7mille VUES
En cours - Nouveau chapitre Toutes les semaines
temps de lecture
AA Partager

Chapitre 1.

J’entre dans ma chambre, sors mon épée et casse tout ce qui se trouve autour de moi, mes parents me refusent une fois de plus l’accès à l’école du Palais Royal où se trouve mes cousins, mais moi je ne veux pas être une Princesse qui étudie les bonnes manières à l’Académie Royal, je veux apprendre le tir à l’arc, la joute, l’escrime et autres disciplines sportives.


Tout ça, on peux l’apprendre qu’au Palais Royal qui se trouve à la Capitale de Naxen, j’ai envie de revoir aussi mes cousins qui habitent là bas, mais…

JE SUIS UNE FILLE !!


Je me laisse m’écroulée sur le lit et pense, Iris ma nounou entre et contemple avec stupéfaction les dégâts, elle me rejoint sur le lit et pose sa main sur la mienne.


Ma Choupette, tu ne peux pas tout t’avoir et une princesse n’a rien à faire là bas, à par rendre visite à sa famille.


Mais j’veux y étudier !! Me tapais-je avec mon oreiller.


Tu seras très bien à l’Académie Bonponne, t’auras des copines et vous ferez parfois des soirées pyjamas. Tu aimes ça, les soirées entre filles.


Ouii, râlais-je, mais je ne veux pas apprendre à tenir droite avec un livre ou savoir comment tenir un éventail.

Ça a l’air… Ennuyant !


Tu vas voir c’est très important et t’auras des cours de danse comme t’en as toujours rêver, tu vas chanter et- l’a coupais-je.


Mais au Palais aussi ils font tout ça, à par tenir un éventail entre les mains !


Quelqu’un frappa à la porte et je vis Belwick notre majordome, il vint me prévenir que c’est bientôt l’heure du dînez et me conseille de mettre une tenue plus élégante devant ma famille.


Je soupire et Iris m’aida à me changer, pendant qu’elle m’habille je continue à débattre les mauvais côtés de l’Académie et les bons côtés d’aller au Palais.

Iris soupire et me tourne, elle remet bien mes petites mèches de cheveux sur le front mais je secoue la tête pour bien remettre.


Solène Stella Ella d’Enchantia, tu dois être présentable en toute circonstance et cesse de dire du mal sur ta future école. Tu iras à cette école !

Tes parents en ont décider ainsi.

T’es prête maintenant, m’indiqua agacée Iris la sortie.


Je n’irais pas, rouspétais-je en chuchotant et croisant les bras.


Sois gentille et cesse de faire pleins de caprices, me dit Iris.


Je sors et me rends au dînez, arrivée, je vis mes parents déjà installés, je les rejoignis et m’assis à leur côté, on nous servit en Entrée des petites


Alors qu’as-tu fait ma grande ?

Es-tu sortie dehors comme d’habitude ? Me pose mon Père.


Oui, je suis allée voir Rubis et Jade, répondais-je.


T’es allée au village à cheval ? Demanda maman.


Oui, je suis passée chez Jade en premier, sa mère te dit Bonjour.


Oh ! Comme c’est gentil, sourit maman.


Qu’avez-vous fait pendant la journée ? Continua papa.


Euh… des… jeux.


Vous avez encore fait les toupies, c’est ça ? Soupire maman.


Non, on a jouer avec les animaux fantastiques, levais-je les yeux vers elle.


Des combats de créatures magiques, génial ! Dit papa.


Roland ! Ne l’encourage pas !

Ce n’est pas digne de ton rang ma Chérie.

Je sais que c’est de ton âge, mais il faut que tu t’intéresses à d’autres choses plus… féminines et surtout de ta lignée.


Mais c’est autant pour les filles que pour les garçons, où est le mal ? Demandais-je.


Ce n’est pas ça Trésor, bien sûre que c’est mixte, mais je te parle de titres, de statuts et de… de rang, se répète maman.


Ce que veux dire ta mère c’est… que ce sont des disciplines destinées aux garçons, soupire papa.


N’importe quoi et aller à l’école c’est aussi pour les garçons et les filles elles doivent rester chez elles pour apprendre comment tenir la maison, râlais-je encore plus en mangeant.


Ne parles pas comme ça à ta mère, dit papa.


Ce n’est pas une façon de parler et si t’essaies de demander de nouveau d’aller au Palais, tu connais la réponse, c’est non. Tu iras seulement que pour retrouver tes cousins, rajoute maman.


Je pousse ma chaise et descends ne voulant pas rester pour le repas, on m’a vexer et je veux être seule.


Où tu vas comme ça ? Pose papa.


Dans ma chambre, je veux être seule, partais-je.


Dis donc, une bonne Princesse reste à table jusqu’au bout du dinez, me rabaisse maman.


Je reviens à table en grommelant, je fus contrainte d’écouter ma mère me sermonner pour mon attitude ce soir, je ne l’écoute pas vraiment et mange en silence sans rien dire.


En fin de dinez, nous sortons en même temps et je leur fausse compagnie, car généralement on fait un ou deux jeux avant d’aller se coucher, ce soir, j’en n’ai pas envie et veux me rendre dans ma chambre.


Je vis Iris dans ma chambre, elle fut surpris de me voir, je retire ma robe et plonge dans le bain qu’elle m’a préparé.

Elle me demanda ce qui ne va pas, mais j’ai aucune envie d’en parler et lui demande de préparer une tenue de sport pour demain matin.


Bien Princesse, répond t’elle.


Merci Iris, je suis désolée si je suis si négative, mais mes parents m’ont encore énervé. Tu peux partir après que tu poses ma chemise de nuit.

Je vais me coucher.


Tu euh je veux dire, Princesse vous ne voulez pas être avec vos parents pour les jeux ce soir ? Posa t’elle.


Non, j’en n’ai pas du tout envie, si vous les croisez Iris, dites leur juste que j’avais sommeil et je suis au lit.


Très bien, à demain Princesse Solène, partit Iris.


Bisous, à demain Iris ! Souhaitais-je.


Je sortis de la baignoire en bois et me mis dans une serviette.

Puis j’en file la chemise de nuit et me couvris avec le drap de mon lit, je regarde le noir de ma chambre, je n’ai pas sommeil.

Je repense à ce que maman a dit, que toutes les princesses vont à l’Académie Royal, elle a ajouter aussi que des princes y sont, mais dans ce cas, je ne comprends pas pourquoi mon cousin n’y est pas.

Il est prince.

Cela on ne me l’a pas expliqué.


Une conversation s’approche, c’est autre que mes parents, leur chambre n’est pas très loin de la mienne, juste dans le couloir opposé, je me demande pourquoi ils se dirigent par là.

Je me lève et ouvris un peu la porte pour écouter la conversation.


Je ne comprends pas notre fille, je sais qu’elle ne veux faire aucun mal, mais c’est pour elle et surtout son éducation que l’on fait tout ça, que va t’on faire Roland ? Il faut la motiver, sinon arriver à l’Académie, je crains qu’elle nous fasse une fugue.


Tu ne penses tout de même pas ça de notre Solène ? Elle est gentille, elle ne ferait jamais une chose pareille !! Dit papa.


Il faut écrire à ton frère, si elle essaie de faire une énorme boulette.


Comment ça ? Tu t’imagines Solène en garçon ou quoi ? Si elle fait ça, j’en ferais une crise de fou rire ! Glousse papa.


Je crains le pire quand même, il ne faudrait pas qu’elle gâche sa vie !!

S’il te plaît, écris à ton frère que notre fille a bien changer depuis trois ans et qu’elle ne pense qu’à une chose: étudier au Palais !

Je me demande qui lui a mis cette idée dans la tête ou quoi !


Peut-être son imagination tout simplement, mais Chérie ne t’en fais pas, elle ne nous fera jamais un coup en douce comme cela, on le saura si c’est le cas de toute façon, entra papa dans une salle avec maman.


Toute cette discussion m’a quand même donner une idée, l’idée la plus folle de l’univers, mais ça pourrait bien marcher !!

Je m’habille et mets des coussins pour faire croire que je suis au lit, puis sors.


Je me rendis voir le sorcier de la famille, il se trouve dans une tour dans l’autre aile de notre château, je cours en silence et me fis toute discrète en passant devant Belwick à plusieurs reprises.

Celui ci se promène partout et on a l’impression qu’il ne dort jamais !!


Je frappe à la porte de Monsieur Cédric Avoisier, il ouvrit et me sourit, il me laissa entrer, je lui demande si il aurait un sort pour faire changer une fille en garçon.

Il trouva cela bizarre mais je ne voulus pas entrer dans les détails.

Il chercha et ne trouva rien, il regarda donc si il y aurait une potion plutôt, qui pourrait m’aider.


Vous voulez ça quand Princesse ?


Pour le jour où je vais devoir quitter notre château pour l’école, savez-vous quand je dois partir ? Peut-être que mon père vous a dit quelque chose, posais-je.


Pour ça par contre, je sais catégoriquement que je n’en sais rien du tout Princesse, on ne m’a rien dit à ce sujet.


Oh ! Peut être la boule de cristal dans ce cas ! Proposais-je.


Petite coquine, la boule de cristal ne sert pas à ça, elle ne me dira rien sur ce genre de choses, la boule me permet juste de voir des choses qui se trouve dans le temps, mais pas me donner une date !


Oh ! C’est… dommage, dis-je.


Pour en venir à la potion, j’en ai une !! Je peux faire la potion dès ce soir et vous la passer demain Princesse, me proposa Mr Cédric.


Oh ! Merci, je viendrais demain matin dans ce cas, bonne soirée Mr Cédric, partais-je.


Bonne soirée Princesse !!


Je retourne vite fait à ma chambre et me borde, je suis pressée d’être à demain pour voir le résultat, j’ai envie de l’essayer.

Je rêve au lit d’être au Palais et que personne découvre ma vraie identité.

Je suis tellement heureuse de pouvoir enfin me rendre au Palais ou presque, plus tard mon rêve prit une tournure bizarre.

Je vois mon Père arrivé avec le sorcier de la famille et celui ci me rendit d’un simple geste de baguette mon apparence de fille devant toute ma classe et la grande part de mes amis.


Je me réveille en nage, je ne veux pas que mon plan échoue comme dans le mauvais rêve, ce cauchemar était vachement réelle et m’a fait prendre conscient que la potion ne me suffira pas assez.

Je regarde la fenêtre, c’est le matin et enfin le moment que j’attendais pour aller chez Cédric, je me lave seule sans attendre Iris et m’habille.


Je cours jusqu’à la tour mais il n’est pas encore lever, je me rends donc au salon pour manger et réfléchir à un nouveau plan.

Je sortis de table ensuite et me rendis dans la cour arrière, j’ai besoin de voir Sébastien notre valeureux Chevalier.

Il fait parti d’une grande escadrille diriger par mon père, on m’a expliquer que deux hommes m’amèneront en calèche jusqu’à l’Académie Royal.


De tous, c’est lui qui me connaît le plus et me voit régulièrement depuis que je suis toute petite, il sait que je rêve d’aller au Palais pour étudier et je compte bien le mettre dans la confidence et qu’il m’aide afin que je réalise mon rêve: devenir la toute première Princesse étudiante au Palais !!


Quoi ? Vous voulez vraiment exposer votre plan ? Mais je… je serais mal si- si vos parents me tombent dessus.


J’en prendrais l’entière responsabilité, s’il vous plaît Sébastien et appelez moi Solène, alleeez !! fis-je une moue de petit cocker.


Bah c’est à dire que… que je veux bien, mais… mais je vais devoir déshonorer la confiance de votre famille, je suis bien embêté, se frotta t’il le cou arrière.


Mais non Sébastien, ne vous en faites pas et ils sauront tout ça seulement en fin de mes études et ils seront fières de vous que vous m’ayez si bien guider, dites ouiiii !! Insistais-je avec mes petits yeux tout mouiller.


Vous me faites rougir, mais euh…

Votre départ est déjà préparé, vous allez partir dans trois jours et la calèche va être tenue par Sam et Aurélien.

Ils seront étonnés de n’amener personne jusqu’à l’Académie, vous ne le savez pas ?


QUOI ? TROIS JOURS ? M’étonnais-je.


Vos parents ont tout planifier hier soir et ont donner des instructions aux deux chevaliers, c’est trop tard Votre Altesse et la lettre va être envoyer aujourd’hui ou demain pour prévenir votre arrivée si brusque, faut dire qu’on est en cours d’année, dit Sébastien.


Non non non non non !!

Il faut que je l’a réceptionne et que je l’a modifie, on reste sur mon plan Sébastien, pour ce qui est de Sam et Aurélien, je sais qui ils vont emmener à ma place.

À plus tard Sébastien !! Partais-je.


Sacrée petite, Sept ans et elle est pleine d’imagination !! L’entendais-je au loin.


Je cours jusqu’au château et demanda à Iris où se trouve mes parents, ils ne sont pas là et vont rentrer tard, je me rends au bureau de mon père et cherche la lettre.


Quelqu’un vient par là, je me cache derrière une plante d’intérieur, c’est Belwick et il se dirige vers le bureau pour prendre quelque chose, il marmonne des mots que je ne comprends pas du tout, soudain il dit quelque chose qui m’intéresse.


Et aussi faire faire au Roi la lettre de l’admission de la Princesse Solène à l’Académie dès qu’il rentre ce soir, partit-il.


Ok, donc papa ne l’a pas encore fait ! Chuchotais-je.


Je suis tranquille et vais m’amuser dehors tout le reste de la journée, puis le soir comme mes parents rentrent tard, je pris donc le dînez toute seule, je fus au lit au moment où ils rentrèrent.

Épuiser, ils n’ont pas très faim, maman se rend dans leur chambre et papa comme prévu alla à son bureau pour faire la lettre.

Je me rends dans la salle et quand il sortit pour aller se coucher, je me dirige à la table et la corrige, je me rappela d’un super souvenir.

Un jour alors que j’étais plus jeune, j’avais demander à papa une fois comment utiliser la plume magique parce que je ne savais pas encore écrire à trois ans.


Je l’a sors de son tiroir avec l’encre spécial allant avec, je souffle légèrement sur le bout de la plume et elle se mit à voler.


Que veux-tu que je fasse ? Parle t’elle.


Recopie la feuille d’à côté sur celle là s’il te plaît et mets le prénom de Lily, ma meilleure amie à ma place, sortais-je une feuille blanche d’un autre tiroir.


C’est comme si c’était fait ! Dit-elle.


J’allume la petite lampe et elle regarda, puis recopie, c’était trop simple, je dois à présent me rendre chez l’amie habitant pas très loin, elle est toute seule la plupart du temps et sa mère n’est presque jamais là.

Elles sont pauvres.


J’entends du bruit arrivé par là, la plume a presque finit, ce doit être Belwick qui vient prendre la lettre car papa l’a appelé pour la prendre et la donné au postier le plus tôt possible.


Je pris la feuille et l’a mis dans l’enveloppe, tandis que l’autre, je l’a pris avec moi et l’a chiffonne, il ne faut pas que papa tombe dessus et croit qu’il ne l’a pas envoyer.


Je me cache derrière la porte et Belwick vint enfin, il l’a prit et je sortis la première avant lui, je le suivis ensuite pour être sure qu’il n’y est pas de risque qu’elle tombe au sol ou autres.


Tenez, il faut que cette lettre parte très vite, Le Roi est très occupé depuis quelques temps.


Bien, ce sera livré par la voie express !! Partit l’homme qui a prit la lettre.


Je suis sauvée, l’Académie va recevoir quelqu’un d’autre autre que moi, la plume va maintenant écrire ma lettre pour le Palais et je vais m’y prendre dans quelques minutes.


Je me rends au bureau et fis écrire de nouveau la plume, je lui demande de recopier la même chose de nouveau mais en modifiant certaines choses, la plume n’a pas d’âme, elle écrit sans savoir dans quelle usage on l’utilise, je compte donner en main propre la lettre à la poste dès ce soir.


La plume a finit, je pris une même enveloppe et y posa le sceau de mon Père, c’est parfait tout est bon, le postier va bientôt arriver au village pour prendre des lettres.

Je me rends aux écuries et monte ma jeune jument nommée Fantastique.

On partit au galop, je suis quand même habiller un minimum avec un pantalon.

Celui que j’ai porter pendant le jour.


Allez ma Belle, plus vite !!


Je sors ma cape et couvris ma tête, il ne faut pas qu’on me reconnaisse.

Je fus arrivée à temps et mis ma lettre dans la grande boîte, l’homme fut à ma hauteur au même instant.


Salut jeune euh… fille ou garçon.

Il est bien tard pour déposer une lettre.


Oui, mais c’est une urgence, je dois impérativement l’envoyer le plus tôt possible, dis-je en modifiant ma voix en plus grave.


Ah ! Dans ce cas, je vais l’envoyer par la voie express.


Merci, souris-je.


De rien mon gars !

Bonne soirée !!


Je repartis en courant et remonta Fantastique, il faut être au Palais avant que la matinée arrive, je fus arrivée bien avant et brossa un peu ma jument avant d’aller me coucher, je suis fatiguée de courir partout pour arranger mes doubles départs.

Il ne manque plus qu’à envoyer à ma place, Lily mon amie du village d’Enchantia.


Au lit, je rêve et pense qu’à une chose: profiter des deux derniers jours pour me préparer à la fête de départ.

Je reviendrais pendant des vacances si je le souhaite, mais très franchement, je pense que je resterais à l’école, c’est bien plus prudent et il faut que je songe à un prénom de garçon à présent.


Au petit matin, toute joyeuse, je me lève et me lave, je m’habille avec une belle robe et me rendis au petit déjeuner, il n’y a toujours pas mes parents, ils sont apparemment encore au lit, il n’est que 8 heures.

Mais je suis très matinale quand je suis en « vacances », à vrai dire, je le suis presque tout les jours, car mes précepteurs ne me voient pas comme je bouge partout.

Je ne pense jamais à aller aux cours.


Je me rendis chez Lily en petite calèche et fus conduite par Sébastien car il m’a vu et voulait connaître mon plan.

Je lui expose donc les choses que j’ai faites et ce que je vais faire maintenant.

On arriva devant chez Lily, celle ci me vit à peine sortit de la maison.

Elle sauta dans mes bras.


Ça va ma Belle ? Wouah !!

T’es toujours aussi jolie, comme toujours t’es splendide, me sourit-elle.


Merci, mais viens dans ta maison, j’ai une grande nouvelle pour toi.


Oh ! Laquelle ? Raconte moi tout !! M’ouvrit-elle la porte.


Elle m’offrit de quoi manger, mais je refuse car elle n’a presque rien pour elle, mais celle ci insista, elle me fait de la peine et je me ressaisis, je lui raconte ce que j’ai fait et ce que je lui propose.


QUOI ?? S’exclama t’elle.


Pas si fort miss, enfin voilà.

Veux-tu bien me rendre service et en échange tu auras le grand luxe pendant plusieurs années jusqu’à ton âge majeure.

Ensuite, tu seras prête pour affronter tout et n’importe quoi, de plus ta mère n’aura pas-


Ma mère est… est morte, baissa t’elle les yeux.


OH ! Je… Je suis terriblement désolée, mais qu’est ce qui s’est passé ?

Et quand ça a pu arriver ?

Ça ne fait pas longtemps qu’on s’est vues en plus.


La semaine dernière t’es venue et… et ma mère est… morte de… d’épuisement à son travail, un adulte de l’autre village qui travaillait avec elle est venu me l’annoncer et… et personne ne peux s’occuper de moi, se mit-elle à pleurer.


Li Lily, l’a pris-je dans mes bras.


Je je l’aimais ma maman, pour pourquoi il a fallut qu’elle parte en me laissant sans personne dans la maison, se mit-elle à laisser des larmes coulées.


Je l’a serre encore plus dans mes bras, la voir en train de pleurer et sachant à présent qu’elle n’a plus sa maman, je me sens triste et aimerais lui offrir mon aide.

Je l’invite donc à venir chez moi, Lily sourit mais refuse, elle ne veux pas m’embêter avec tout ça, mais j’insiste.


De toute façon ma Belle, je ne te lâcherais plus, je t’offre un toit, ainsi qu’une nouvelle vie et une famille adoptive qui t’aimera toujours.


Mais où est ce que tu vas trouver en si peu de temps un couple ?

Tu vas bientôt partir à l’Académie j’ai appris, tout le monde au village parle que de ça en ce moment, dit-elle.


Mais je ne veux pas y aller, c’est toi qui ira parce que je ne te donne pas tellement le choix. La lettre est déjà partit.

Je suis sûre que tu vas t’y plaire mieux que moi là bas, souriais-je.


QUOI ? Mais mais mais t’es-


J’étais venue exprès pour te demander un service mais à présent, ce n’est plus une demande pour me remplacer.

Je viens pour toi. Tu vas étudier là bas pour toi et pas seulement que pour me couvrir, car je vais aller au Palais Royal, je suis sûre que tu vas très bien t’en sortir, lui fis-je tendrement un câlin.


Tu vas au…


Elle se plaqua les deux mains au visage et elle ne su quoi dire, je lui explique que j’ai envoyer deux lettres et que je comptais donc sur elle pour y étudier à ma place.


S’il te plaît accepte et je ferais tout pour ta sécurité à côté, tu es comme une sœur, je n’enverrais pas n’importe qui, tu me ressembles en tout point contrairement à certaines copines.

Rubis et Jade par exemple, ne me connaissent pas aussi bien que toi.


C’est vrai, mais… je… je ne sais pas, c’est quand même très risqué et- l’a coupais-je.


J’ t’en pri-iie !! Fis-je des yeux de petits chaton.


Elle gloussa et se jeta sur moi, on s’enlaça et dans un soupir elle accepta.


Tu verras ce sera comme une grande aventure et tu n’auras pas besoin de faire grand chose, juste d’apprendre des leçons et moi, j’apprendrais à être comme un garçon, souris-je.


Ouais, mais… tu vas faire comment ?

T’as besoin de… de mettre au courant au moins une personne adulte !


C’est déjà fait ! Lui indiquais-je Sébastien qui est dehors d’un geste.


Tu m’impressionnes, je suis avec toi, se leva t’elle, de toute façon j’ai que deux options: rester ici toute ma vie sans personne ou venir avec toi et tenter l’aventure, me sourit-elle.


Cool ! Dans ce cas, c’est parti !! Ouvris-je la porte.


Nous sortons et je laisse passer Lily en première dans le carrosse.


Bienvenue à bord, Mademoiselle !! Cette aventure, c’est la nôtre à toutes les deux, annonçais-je à mon amie.


Oui !! J’ai hâte de commencer ma toute première mission !


T’as qu’une seule chose à faire: t’amuser et profiter de la vie une fois là bas, lui pris-je les mains pour la rassurer car elle tremblait un peu.


T’as raison, ma mère me dirait que c’est de la folie, mais je ne peux pas rester à rien faire et je n’ai pas encore l’âge pour être rémunérer, dit-elle.


Rémunérer ?


Travailler pour être payer, m’explique t’elle.


Oooh ! D’accord, je comprends mieux, me redressais-je.


Par où on rentre Votre Majesté ?

Le devant ou l’arrière Cour du Château ?


Déposons la miss à l’arrière afin que quelqu’un montre à Lily sa chambre, tandis que moi, je dois me rendre près de mes parents pour leur demander si vous pouvez être absent pour moi pour amener mon cheval à l’écurie le plus proche de l’école.

Sinon ils vont se demander, comment ça se fait que vous soyez absent pendant trois jours et qu’on ne voit plus du tout ma petite Fantastique, expliquais-je.


Ah oui, c’est pas faux !

Vous avez tout prévu à ce que je vois Princesse, dit Sébastien.


C’est vrai, tu calcules tout avec précision, l’absence de Sébastien parce qu’il doit t’amener à l’école, moi pour-


On arrive, il ne faut pas que mes deux parents sachent que t’es présente.

Sinon ils vont se douter de quelque chose.

Je t’expliquerais tout demain soir, pour aujourd’hui, tu te reposes, lui demandais-je à Lily.


D’accord, hocha t’elle la tête.


Nous arrivons au Château et Lily descendit, elle fut amenée par Sébastien et moi je me dirigea seule vers l’entrée afin de n’aiguiser aucun soupçon de la part de mes parents.


Je descends et laisse le palefrenier s’occuper de la calèche.

Je rentre et me rends dans ma chambre pour me laver, ainsi que pour changer de tenue, même si la robe n’a pas l’air sale.

Je voulus mettre autre chose.


Qu’est ce que tu caches Mademoiselle au juste ? J’ai l’impression que tu nous prépare quelque chose, rentra Iris dans ma chambre.


Moi ? Non. Je me demandais si il y a des écuries pas très loin de l’école afin de courir avec Fantastique souvent.


Ma foie, je crois que oui. Dans l’enceinte de l’établissement même !

Tu veux que quelqu’un prenne ta jument, c’est bien ça ? Posa Iris.


Oui. Je ne pourrais jamais vivre sans elle et pas même sans toi ou encore mes autres petits animaux, ni même mes parents ou encore-


Ok ok, j’ai compris.

Je ferais part de cet info à tes parents quand ils rentreront me répond Iris.


Ils rentrent quand ?


Ce soir, une fois de plus, soupire Iris.


Quoi ? Encore ? Mais hier aussi ils sont rentrés tard, je voulais leur demander moi même en plus ! Râlais-je en me laissant tomber sur le lit.


Je suis désolée Trésor, veux-tu leur dire demain ? Ce sera le dernier jour, mais c’est mieux que de le demander le jour même de ton départ.


Dernier jour en plus, ça fait déjà trois jours ? M’étonnais-je.


Les trois derniers jours c’était à partir d’hier.


J’ai que demain donc ? Me levais-je.


Eh oui ! Tu vas partir et moi je vais rester et m’occuper avec autre chose, malheureusement il n’y a pas d’autres enfants dans le château.

Qu’est ce que je vais m’ennuyer sans toi et tes bêtises !! Me rejoignit sur le lit Iris.


Je n’ fais pas d’ bêtises !!


Bien sure !! Les tartes aux pommes ont disparus toutes seules l’année dernière aux vacances de printemps ? Posa Iris.


Ah oui, j’ m’ rappelle, riais-je.


Mouais, n’empêche le cuisinier pensait qu’il y avait des souris dans sa cuisine et que c’est elles qui ont tout grignoter, se rappelle Iris.


Oh oui !! C’était trop marrant sa tête, grimaçais-je.


Tu vas énormément manquer à tous ma grande, me prit Iris dans ses bras.


J’aurais voulu ne pas être obliger d’étudier, soupirais-je.


Même étudier au Palais ?


Peut-être, souriais-je.


Qu’est ce qui te donne l’envie d’aller au Palais en vrai ? T’as un p’tit copain ?


Moi ? Un copain ? Non ! Mais j’ai deux cousins que je ne vois pas tellement et qui me manque, je suis seule ici.

On s’était tellement bien amusés l’année dernière sur le bateau, me rappelais-je.


C’est parce qu’ils te racontent pleins de choses qui te font envie d’aller là bas ?


Oui, comment t’as deviné ? Plissais-je les yeux.


Iris glousse et me chuchote à l’oreille quelque chose.


C’est le sixième sens des Secondes Maman, me fit-elle un clin d’œil.


Je souris et on se fit un câlin, c’est vrai qu’Iris est comme une seconde maman, car ma mère est Reine et n’est pas trop présente pour s’amuser avec moi.

Elle va tellement me manquer.


On partageait pleins de choses ensemble, alors que je n’étais pas encore née, elle était déjà ici en train de travailler pour ma famille, elle était parmi les servantes.

Puis elle a apprit comme tout le monde que Ma mère était enceinte, mon Père avait donc lancer une annonce pour savoir qui pourrait devenir ma nourrice.


Iris avait perdu sa fille de trois ans qui était atteinte d’une grave maladie.

Elle avait sentit que cette annonce était sans aucun doute une chance pour elle et avait proposer son aide à mes parents.

Il y eut bien sure d’autres candidates et après une série de test qui a eu lieu après ma naissance, il s’est avéré qu’Iris était celle qui était le plus à l’aise en ma présence et m’aimait déjà comme sa propre fille.


Les années qui sont passées me semblent si loin à présent, je laisse des larmes coulées en pensant à la distance qui va nous séparer, sentant comme une boule se former dans ma gorge, je craque et pleure à chaudes larmes.

J’ai beau partir dans un endroit qui me plaît, j’ai quand même mal de devoir être séparer d’Iris, elle a tout fait pour que je sois heureuse dans cette vie Royale qui n’est pas si facile que ça à vivre.


Pleure ma Chérie, tu te sentiras mieux après et je sais que t’as prévu d’aller dans l’école de ton choix, mais écoutes bien mes paroles, me redressa t’elle.


En écoutant ce qu’elle vient de dire j’ai peur qu’elle soit au courant de ce que j’ai préparer depuis deux jours.

Je sers mes dents, je ne veux pas qu’Iris soit dans la confidence, sinon ce sera difficile pour elle de tenir parole.

Car elle doit tout faire pour rester loyale envers notre famille.


Sois très prudentes, surtout ne parles à aucun inconnus, ne laisse personne t’impressionner, sois forte.

Là bas, les enfants pourraient autant bien être gentils que méchants, cela dépendra de toi, de tes actes et de tes paroles.

Je sais que tu le sais, t’es intelligentes et t’as peur de rien.

Utilises tes pouvoirs juste que pour te défendre, ne les utilise jamais pour faire mal à quelqu’un dans l’enceinte de l’école.

T’as bien compris ?


Oui et… et les dons ? Et mes ailes ? Posais-je.


Tu auras des professeurs pour apprendre à maîtriser les dons.

Pour tes ailes, ne les utilises que quand t’en as vraiment besoin, de toute façon, je pense que tu n’en auras pas besoin, tu ne les maitrises pas de toute façon.

Et tu auras des professeurs de cours de pouvoirs, ne confonds jamais dons et pouvoirs, ce n’est pas la même chose.

D’accord ?


Je hoche la tête, chaque parole d’Iris s’encre dans ma mémoire.

Elle m’apprît que la maîtresse que j’ai eu à quatre ans, aurait dû réussir à déverrouiller certains de mes dons et que du coup, j’aurais du mal à les ouvrir.

Cela me prendra des semaines, des mois ou des années pour tous les réveiller.


Il y a un don parmi tous qui est très important à savoir faire:

Le don d’apparaître la flamme de son esprit, mais malheureusement je n’y arrive pas.

C’est normalement la première chose qu’on nous apprend dès le plus jeune âge, mais j’ai jamais assister à aucun cours, à cause de mon manque d’attention.


Iris voulut ouvrir la porte de ma cheminée et me demanda d’être concentrer, voulant faire un essaie pour voir mon niveau, mais je suis tellement captivée par autre chose que je ne peux y arriver, je dois tout préparer pour après demain.


Solène, concentre toi voyons !!


Mais… je- j’ai des choses à faire.

Comme choisir mes habits, dis-je.


Taratata !! C’est très important le feu de son esprit, à l’Académie comme au Palais, les professeurs font beaucoup travailler le feu qui jaillit dans chaque élève, alors concentre toi !!


Ah- tombais-je au sol, ah bon ?


Oui Mad’moiselle !!

Je n’ai peut être jamais étudier à l’Académie ni même au Palais, mais il y a des choses comme cela à savoir !!

Donc au travail ! m’ordonne Iris.


Je me relève et me redresse, je souffle et m’approche de la cheminée.

Je sens une douleur brûlante me poursuivre dans tout le corps, je regarde fixement l’endroit où je dois faire jaillir mon feu.

Iris me donna encore des instructions, certaines sont faciles d’autres sont plus compliquées à comprendre.


Au bout de quelques secondes, quelque chose sortit entre mes doigts, une lueur semblante être violette apparaît comme par magie et prend petit à petit une plus grande taille et entoura tout mon corps cinq minutes plus tard.

Je me sens devenir bouillante.


Tu vas maintenant laisser partir le feu et le diriger vers le bois, fixe bien l’endroit que tu veux brûler.

Imagine toi comme sur les terrains de sport.

Je sais que tu peux le faire !


J’inspire et d’un geste avec les deux mains, je lance le feu sur le bois.

Le feu partit de mon corps et la flamme violette a grandit dans la cheminée.

Même un peu trop !!

Iris stoppa avec du charbon et de l’eau.


Tu dois aussi contrôler la taille du feu, mais c’est déjà un début que t’arrives à faire apparaître ton don.

Entraînes toi souvent, travailles le un peu chaque jour et tu verras, t’auras l’impression que c’est simple et ce sera automatique.


Ça fait bizarre, m’étonnais-je aillant encore la chaleur chaude sur le corps qui diminue peu à peu.


Tu m’étonnes. Allez, va t’amuser !!

Ce sera bientôt l’heure de manger.


Je sors et vais retrouver Lily qui est allongée sur son lit, elle sent la douceur du drap.

Je l’a rejoignis et me laissa tomber dessus.

Nous discutons et amusons jusqu’à midi.

Je l’invite à manger dans la cour arrière et ensuite allons voir les animaux.


Lily fut étonnée de voir autant d’espèces et voulut les nourrir, je lui montre donc où se trouve la nourriture et lui montre comment faire, on fut contentes de passer du temps ensemble.

Quand se fut le soir, je voulus inviter la miss à manger avec moi, on mangea dehors dans le grand jardin, nous discutons un peu du programme que j’ai planifié pour après demain.


Donc je m’habille avec tes habits et toi tu vas partir avec une tenue moins féminine, c’est bien ça ?


Oui, comme je dois être un garçon là bas, je m’appellerais Solian afin de me fondre dans la foule au Palais, souris-je.


Woh ! Trop cool !! Dit-elle.


Ouais. Donc si tu as besoin de m’envoyer des lettres ne mets pas en grosses lettres Solène, gloussais-je.


T’inquiètes pas, je ferais attention.


Il faut que je finisse certaines choses demain pour être bon pour mon départ, réfléchissais-je.


Comme quoi ? Je peux peut-être t’aider, s’il te plaiiiit !!

Je ne saurais pas quoi faire sinon.


T’es sure ? J’aurais préféré que tu te détendes avant ton départ, lui demandais-je.


Sure ! Qu’est ce que je dois faire ?


Ce soir, on ne fait rien, on s’amuse, souriais-je.


Ok, j’ai hâte d’être à demain !


Nous finissons de dînez et allons nous laver, on se fit une petite bataille d’oreillers, mais soudain, on entendit du bruit, on fit moins de vacarme et nous couchons chacune de son côté.

Au lit, je me blottis sous la couette et essaie de trouver le sommeil, je suis tellement contente que Lily soit là et qu’on va partager nos plus belles aventures dans de longues et grandes lettres.


La nuit est calme et toute fraîche, je trouve en un rien de temps le sommeil, Iris a aéré pendant la journée ma chambre et ça se sent, je me sens bien et légère.

Le Palais n’attend plus que moi à présent, mais j’ai comme l’impression d’avoir oublier un détail, mais lequel ?


Au petit matin, je fus réveillée par Lily qui sauta sur mon lit pour me lever, je me frotte mes yeux qui ont un peu du mal à se réveiller, je suis toute fatiguée, c’est un peu bizarre, alors que j’ai pourtant dormis.


Allez ! Allez !! Debout ! Debout !

On fait quoi ? On mange quoi ?

On commence par quel activité ?

On va jouer au jardin ?

On-


Je l’a coupe en me levant et me laissa tomber sur elle, ma main se plaqua sur Lily, sa bouche couverte par ma paume, je sens comme une présence qui arrive par ici, j’ai un don pour la sentir, je crains que ce soit Iris qui vient par là pour me réveiller comme tout les matins.


Je sors du lit, me déshabilla et me vêtis d’une robe violette et un petit diadème assortis avec, puis je tire Lily vers la porte, nous nous cachons et vîmes Iris entrée dans la chambre.

Elle chercha ma présence après avoir ouvert les rideaux, je cours vers l’extérieur en tenant bien Lily par le poignet, de peur qu’elle n’arrive pas à me suivre.


Solène est ce que c’est toi ? Entendais-je la voix de Iris.


Je ne réponds pas et me rends à la table à manger, nous gloussons et mangeons avant que mes parents arrivent, je les vis venir et nous quittons la table aussitôt.

Nous nous fîmes discrètes.


Avez-vous vu Solène Mon bon Belwick depuis hier ?

On a des choses à lui dire, demande papa.


Je l’ai très peu vu Votre Majesté, mais je sais qu’Iris s’en est occupée, peut-être sait-elle où se trouve la Princesse, répond Belwick.


J’ai l’impression qu’elle nous évite Roland, elle a l’air d’être plus que vexer de ne pas aller au Palais, dit maman.


Ne t’inquiètes pas Ma Chérie, nous lui parlerons avant demain, c’est sure qu’on va lui parler de deux trois choses avant son départ pour l’Académie, l’a rassure papa.


Lily à côté de moi écoute et baisse la tête, comme si elle plaignait mes parents.

Je ne veux pas et je lui pris la main.

Je lui fis signe qu’on va se diriger vers l’Entrée du Château.

Nous nous dirigeons et essayons de nous faire toutes petites, ce n’est pas facile car dans la salle, rien ne peux nous aider à nous cacher.

On parvint à sortir sans se faire voir, Lily et moi nous nous prenons dans les bras en soupirant.

Quelle soulagement !!


Nous allons voir Sébastien afin qu’il scelle demain Fantastique car je vais la monter pour aller jusqu’au Palais.


Quand on arriva aux écuries, je tombe sur lui et il devina par mon expression de visage que j’ai un service à lui demander.

Je lui donne alors les instructions, il fut bien content de me suivre encore dans ma folle aventure, car il pourrait très bien me dénoncer de ne pas aller à l’Académie.

Lily est toujours avec moi et ne veut plus reculer non plus, car je lui ai montrer hier ce qu’elle va à peu près étudier.

Elle est toute emballée !!


Nous allons dans le jardin et le jardinier me vit avec Lily, je lui demande où se trouve mes petits amis animaux, il me montra donc le chemin et nous allons choisir un animal pour Lily, car elle en aura besoin pour envoyer ses lettres jusqu’au Palais.


Lily voici mes animaux, Clovis !

Tu peux venir s’il te plaît.


Oui Princesse ! arriva mon petit lapin gris clair et blanc.


Tu… Tu communiques avec les animaux c’est ça ? Posa Lily.


Oui ! Par le biais de ce petit bijoux que mon Père m’a offert à mes quatre ans.


Géniale ! Pourquoi tu ne me l’as jamais dit ? S’étonna Lily.


Parce que personne ne sait qu’il est magique, pas même mes parents et normalement personne ne devrait le savoir sinon on me le déroberait.

Peux-tu garder cela secret s’il te plaît ?

Tu es la seule maintenant à le savoir.


Je- Je te le promets !! Me prit Lily dans ses bras.


Bien, Clovis emmène nous voir Robyne et Mia, nous avons un service à leur demander, demandais-je à mon ami Lapin.


Elles sont par là, suivez moi !! M’indiqua le chemin Clovis.


Lily prit ma main et me refit un câlin.

Je souris.


On est soeurs de secret maintenant !


Euh… je ne connais pas encore aucun de tes secrets, lui dis-je.


Bah, il paraît que j’ai de la famille quelque part, mais en vrai, je ne veux pas être avec eux, je ne les connais pas et avec tout ça, tu me sauves encore une fois la vie.


Lily tu sais bien que je t’aime, je ne te laisserais jamais partir et encore moins rester seule, tu veux bien être ma sœur de cœur ? Lui posais-je.


C’est quoi Sœurs de cœur ? S’arrêta Clovis.


Soeur ou frère de cœur, c’est quand… on partage normalement les mêmes parents biologiques, dans le cas à nous, on est des sœurs de cœurs adoptives, expliquais-je.


Aaah ok, compris Clovis.


Nous continuons et trouvons enfin Robyne et Mia, elles grignotent des petits vers dans un arbre, elles se stoppèrent quand elles nous virent et s’approchèrent un peu plus en se posant sur mon bras.


Bonjour Solène, comment vas-tu ? Me demande Mia.


Bonjour Mia, très bien et toi et Robyne ?


Très bien, toi t’as besoin de quelque chose si je devine par ta présence, chante Robyne.


Mmh, t’as trouvé, gloussais-je.


À ton service Princesse !! Disent Robyne et Mia.


Voici mon Amie Lily, elle va aller étudier à l’Académie à ma place et j’aurais besoin de vous pour qu’elle puisse trouver un petit messager ailé, pour que je reçoive son courrier par les airs.

Je serais au Palais Royal, expliquais-je tout les détails.


Oh bien sure !

On sera ravies de se relayer toutes les deux s’il le faut et on trouvera une troisième personne afin que ton amie est un petit oiseau pour lui tenir compagnie et enverra son courrier !! Accepta Mia.


Très bonne idée Mia, je suis partante moi aussi, abdiqua Robyne.


Vous êtes formidables toutes les deux, merci infiniment. Vous saurez où me trouver dans trois jours.

Au faites, nous partons demain: donc moi au Palais et Lily à l’Académie ! Dis-je.


Tu as trouvé un stratagème pour aller au Palais j’imagine, bien !

On viendra te rendre visite dans trois jours, fit un signe de tête Robyne.


Merci les amis, bisous !! Partons Lily et moi.


Au revoir Princesse !! Me souhaitent Mia et Robyne.


Sur le chemin vers le Château, Lily me demanda comment le collier marche.

Je lui explique donc que j’ai obtenu ce don en ayant fait une bonne action, mais je ne peux communiquer pareil sans le bijoux.


Au Château, mes parents me cherchent afin de discuter à propos de l’Académie, je dû aller les voir, Lily voulut entendre et se mit derrière un objet pas très loin des portes pour sortir très vite.


Mes parents s’assirent sur un divan et moi sur un fauteuil.

Soupirant, ma mère commença et me prit mes mains comme si elle voulait me rassurer de quelque chose.


Ma Puce, on est désolés de ne pas t’avoir prévenus que ton départ est demain, mais avec ce qui s’est passé à table l’autre soir, on…

On ne savait pas quoi te dire.

On ne veux pas que tu penses qu’on veux se débarrasser de toi, on veux que tu saches qu’on t’aime et on t’envoie le plus tôt possible afin que tu prennes tes marques avant le prochain semestre, sinon tu vas avoir énormément de retard par rapport aux autres.


Ah ? Je… je comprends mieux, baissais-je les yeux.


Je vais discuter avec ton Oncle si pour les prochaines petites vacances.

Tu peux retrouver tes cousins et visiter ainsi les ailes de salles de cours du Palais, si tu le souhaites, d’accord ?

Mais seulement si tu travailles bien ! Me promit papa.


C’est vrai ? M’étonnais-je.


Oui, mais on ne peux pas faire plus et nous en échange, on te demande d’être une petite fille sage et travailleuse.

On veux être fière de toi, d’accord ? Me demande maman.


D’accord, je vous le promets, sautais-je de joie en croisant les doigts derrière mon dos de peur qu’ils découvrent en faite ma supercherie.


On se fit un câlin et sortons, Lily fut la toute dernière et je l’attendis, elle me révéla ce qu’elle pense de tout ce qui se passe et hésita un peu maintenant pour le plan.


Lily, dans les deux cas je serais au Palais, mais je serais encore plus heureuse d’aller étudier là bas incognito, des petites vacances ne me satisferont pas autant que pleins d’années dans l’enceinte du Palais.


Ah, si tu l’ dis, bon dans ce cas, je suis rassurée pour toi et je te promets sur ma tête que je ferais de mon mieux pour te protéger, sourit-elle.


Moi de même, t’inquiètes pas, on ne se fera jamais avoir ! L’a pris-je contre moi.


En se faisant un câlin, je vis Belwick arriver par là, je pris Lily par la main et la traîna de nouveau dans un autre côté du Château.

On ne risque pas de s’ennuyer ni ici ni dans nos établissements, ça c’est certains !!


On gloussa en entendant Belwick énumérer les choses que papa doit encore faire.

On se rendit à présent dans mon petit atelier où je pris des tissus afin de créer pour Lily une robe d’occasion.

Elle aura une robe mauve un peu semblable à la mienne mais avec une petite touche personnalisée.


On est obligée de te transformer pour le premier jour, sinon ce sera raté !


Je croyais que je te ressemblais ? Sourit Lily croisant les bras.


Je glousse et lui montre un tissu.


On se ressemble oui, mais on a quand même quelques petites différences qui peuvent nous trahir, dis-je.


C’est vrai.


On n’est pas des jumelles, il va falloir couper un peu tes cheveux et je ferais la bise à mes parents en avance, souris-je.


Tu ne veux pas qu’ils se soucient de quelque chose, bah, je pense que tu ne devrais pas te montrer dehors.


Je ferais la bise à l’intérieur du Palais, ajoutais-je.


Oh ! Oui ! J’ai compris ! S’exclama Lily.


Tu m’aides miss ?


Nous travaillons sur sa tenue et ainsi que son apparence car on ne peux pas du tout le faire le jour même, on n’aura pas trop le temps.


Le déjeuner arriva, je refuse à une servante de quitter mon atelier pour aller manger avec mes parents, ils furent un peu vexés mais comprennent un peu que je suis nerveuse et j’ai besoin de me détendre en faisant des créations.

Lily et moi mangeons à l’extérieur au final, j’ai demandé à Sébastien de prendre quelques gourmets dans la cuisine pour nous.


L’après-midi, on revint dans l’atelier pour finaliser certaines choses, Lily est toute excitée, elle essaya sa robe pour que je l’a raccourcis et que je modifie un peu.

Cela prit une bonne partie de l’après midi.

En fin de journée je fus fatiguée.


Tout va bien ? On peux se reposer peut-être, dit Lily.


Oui, c’est finis.

Demain c’est le grand jour.

Tu passeras devant et moi par derrière.

Ce sera le début de notre grande aventure, souris-je.


Oui. Notre aventure, me prit Lily dans ses bras.


Je me sens bien contre elle, mais j’ai l’impression que quelque chose m’échappe dans mon plan, mais quoi ?


Nous nous rendons sur une petite terrasse à l’extérieure pour déguster un plat que Sébastien nous a apporté.

On se régala et il inventa une excuse pour que je puisse dînez aussi avec mes parents. Sébastien fut ingénieux, il prévint le cuisinier qu’exceptionnellement j’aimerais une petite dose dans mon assiette à cause du stress.

L’excuse fut efficace, car mes parents me voyant à table en train de manger, ne se rendirent compte de rien.


Au coucher, je prépare ma tenue et aussi mes accessoires de cheveux afin de cacher les longueurs.

Je me mis au lit et eus un câlin de ma petite dragonne préférée domestique.

Elle se mit contre moi ainsi que mon petit chat violet, je me sentis bien et m’endormis très vite.



Mes yeux me font un peu mal au réveil.

Les rideaux sont écartés et Iris est là.

Elle me dépêche pour que je déjeune très tôt, elle veut aussi m’aider à me préparer.

Je lui demande à la place si elle peux demander au cuisinier de me faire un petit casse-croûte pour la route et un petit déjeuner en deux parties.

Dont une doit être dans l’autre chambre.

Elle se hâta et je m’enfile une tenue décontractée en dessous de ma robe de Princesse.


Je sors et frappa à la porte de Lily, celle ci m’ouvrit et sourit, elle me laissa entrer.

Celle ci est prête dans sa nouvelle robe à partir, je lui mis un diadème que j’ai fabriqué moi-même un jour.


Tu es magnifique !!


Je peux me voir ? Posa t’elle.


Bien sûre, regarde dans la glace.


Elle se mit devant et a l’air ne pas se reconnaître du tout, je lui fais une belle coiffure et lui offre quelque chose pour qu’elle puisse se faire passer pour moi.

Ma brosse magique.


Mais je ne peux pas, c’est toi qui en a bien plus besoin que moi, dit-elle.


Non non !!

Toi ! J’insiste. Moi je vais devoir rester en garçon toute l’année.


Justement, elle te sera bien plus utile et tu n’auras pas à te mettre des épingles voyons !! Repoussa ma proposition Lily.


Ils détecteront la magie !


Je refuse, tu l’as prends.

Imagine qu’en urgence t’as besoin de te changer en deux secondes !!

Tu ne pourras pas faire autrement, rajoute Lily.


Mouais, t’as gagné mais la prochaine fois tu-


Princesse, vos parents vont vous appeler, arriva Sébastien.


Ah oui !! Allez Lily, tu vas manger avant de partir, Sébastien rester ici et réceptionner le petit déjeuner que j’ai demandé à Iris.


Très bien ! Sourit-il.


À plus tard miss, fis-je un signe à Lily.


Merci Soso !!


Je partis pour la salle à manger, je vis déjà installer mes deux parents, ils m’attendent depuis cinq minutes.

Je me place et mange.


Tu es prête Trésor ?


Oui maman, j’ai hâte d’y être, souris-je.


Je suis contente que tu es de nouveau raisonnable Mon Cœur !! Dit maman.


Je me pince la langue pour ne pas m’énerver, je l’a regarde et réfléchis.


Vous… vous m’enverrez des lettres pour me dire si vous me rendez visite ?


Bien sûre Trésor, hocha la tête maman.


Je… je préférerais que… qu’il n’y est pas de visite surprise. J’insiste.

Parce que je n’aime plus trop ça.


Oh ! Pourquoi ? Posa maman.


Si je ne suis pas présentable, j’aimerais pouvoir me changer avant de venir vous voir, je porterais très souvent toutes mes tenues de sports que j’ai créé et sans doutes les tenues de garçons que tu n’aimes pas trop.

Si tu veux que je me comporte en vraie Princesse, il faut donc que je puisse soigner mon apparence en toute présence.


Je ne te reconnais pas ma Chérie, dit papa.


Moi je comprends ce que tu veux dire et… ok !

Je te préviendrais d’un jour ou deux, c’est promis, acquiesce maman.


Merci maman !! Souris-je.


Je mange et alla finir de me préparer, j’ai hâte d’échanger mon rôle à l’entrée avec Lily, car je ne vais pas tarder à partir et même plus tôt qu’elle, le chemin sera très long.


Je me rendis à sa chambre, elle est assise et a l’air un peu stressée, même plus que moi, je vais la voir et la serre contre moi.

Lily se calma un peu.


J’ai peur que ça ne marche pas !!


Si ça va marcher, tu n’as pas à t’inquiéter ! Je vais faire la bise aux parents et t’auras juste à monter dans le carrosse, d’accord ? Lui posais-je.


Échanger nos places quand ?


Tu vas voir !! Lui fis-je un clin d’œil.


On prit nos affaires de notre côté et je me rendis vers mes parents, ils ouvrirent enfin les portes du château, seule ma famille est présente, je suis un peu tranquille.


Au revoir ma Puce, on te rendra visite dans pas longtemps, me sourit maman.


J’ai demandé au sorcier Royal de préparer un cadeau pour toi ! Me montra papa quelque chose qu’il a entre les mains.


Oh merci !!


C’est un médaillon magique qui contient un pouvoir spécial.

Le pouvoir du chant.

Tu auras sans aucun doute des cours qui te montreront comment l’utiliser contre le mal. Fais-en bon usage, il t’appartient à présent, expliqua papa.


Mais il y un cristal de toi et de maman, pourquoi ?


Ils sont là pour augmenter ta magie et elles formeront qu’une seule et unique cristal, c’est à toi de les faire évoluer ! Me dit maman.


Ah d’accord, merci beaucoup !! Les pris-je dans mes bras.


Au revoir mon Poussin !! Disent-ils.


Au revoir papa, au revoir maman !! Partais-je.


Vos Majestés, le sorcier n’est pas dans sa tour, je crains que le spectacle ne doit être annulé, dit Sébastien.


Mes parents se retournèrent.

Ils avaient fait un spectacle, je voudrais bien le regarder, mais je ne peux pas, car Sébastien se charge en faites de distraire mes parents afin que je me sauve et que Lily arrive.


Au passage, on se prit dans les bras et firent la bise.

On dû faire très vite.


Au revoir miss, bonne chance !! Lui glissais-je à l’oreille.


Toi aussi !! Je t’aime !! Me dit Lily.


Nous nous séparons et sur mon chemin par surprise, je fus devant le sorcier.


Où est-ce que vous allez Princesse ?


Vous cherchez !!

Ma famille s’inquiétait pour vous !! Dis-je.


Oh ! Avant que j’oublie encore, tenez !!

La potion pour devenir un garçon !

Mais quelles sont vos intentions ?


Merci beaucoup Mr Cédric. Pour quelque chose, je dois la donner maintenant, c’était pour une amie.

J’en ai pas pour longtemps, elle est au château ! Souris-je.


À tout de suite Princesse !!


Je partis et alla en direction de l’écurie, j’ai Fantastique de prête pour partir.

A côté d’elle, Fringale le cheval de Sébastien est préparé aussi.


Soudain j’entendis du bruit, je me retourne et vis le spectacle de Mr Cédric.

Une petite animation de fleurs qui tombent était organisée pour le départ.


Sébastien, vous avez vu ? Posais-je.


Oh oui !! C’est magnifique !!

Regardez !! Votre amie part et elle est splendide !!


Oui ! Je lui ai donné au final la brosse pendant notre échange de rôle, souris-je.


Vous ne l’a voulez pas au final ?

Mais je vous ai entendu et il me semblait avoir compris que c’est vous qui l’a prenez !


Non, je ne l’a prends pas.

Puis, on pourrait faire escale sur la petite boutique d’accessoires magiques.

C’est sur notre chemin, cela prendra que deux minutes, fis-je remarquer.


Oooh ! Vous allez en prendre une autre donc, c’est chouette, mais allons-y avant de se faire remarquer !!


Oui, partons ! Montais-je sur Fantastique.


Nous galopons et courons vers la forêt dense entourant tout le domaine d’Enchantia.

L’aventure ne fait que commencer !!




31 Octobre 2023 03:52 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
1
À suivre… Nouveau chapitre Toutes les semaines.

A propos de l’auteur

Solène Suter J’aime écrire, danser, chanter. Dans la vie, je suis passionnée de mode et j’en fais même mon métier. Mon rêve c’est de vivre dans mon imagination et ne plus en sortir. Je me vois vivre dans les dessins animés depuis que je suis petite et ces mondes merveilleux font parti de ma vie. 😊😊

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~