brue Bruno Favé

Un chat, un adorable chat, innocent, craquant, mais la nuit tous les chats sont gris. Illusion, réalité, tout ce confonds dans l’obscurité, c’est la que s’écrivent sept chapitres, sept chats, sept récits improbables.


Histoire courte Déconseillé aux moins de 13 ans. © Bruno Favé

# #horreur #nouvelles
1
1.0mille VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les dimanches
temps de lecture
AA Partager

Julie adopte Fripouille.

  • "Oh qu'il est beau, quelle merveille!" S'écriait la jeune Julie 16 ans, lorsque qu'au retour des courses ses parents lui firent la surprise de cette petite bouille d'amour contenu dans un carton . Fripouille qu'il se nomme, ce chaton juste sevré et venant d'une portée de cinq, c'est une vieille qui avait publié l'annonce:"Donne adorables chatons contre bons soins". Sûr, ce félin apportera joie et bonheur et sera le confident des états d'âmes de l'adolescente, vite on monte les marches quatre à quatre, puis un claquement de porte et voici un monde dans le monde, des posters de stars de la chansons, un bureau, pc portable, chaîne stéréo, parrure de lit bleu océan, dans une vitrine des dauphins de porcelaine, des petits des grands. Le petit chat s'étire à l'aise, c'est validé il est chez lui. Mais déjà 19h30 allez à table ce soir c'est raviolis, 20h00 la télé se fait entendre, la guerre, l'inflation, tu as bien raison de filer dans ta chambre petite, dans ce cocon il n'y a que ton quotidien, rassurant et familier. déjà la première nuit, tiens...... Pourquoi Fripouille se tient debout contre la porte, et la gratte de ses petites griffes, un besoin pressant? Non la litière a été déposée dans la chambre par Julie. Mais quel est ce chuchotement, là oui juste là, ça vient du couloir, un son guttural, caverneux cela semble dire: "Lié, lié." La fille se réveille la nuit a été bonne, la «voix» était trop faible pour perturber son sommeil et ses rêves étaient remplis de Fripouille ici est là. Bah pour la porte on veillera a bien éduquer le chaton. Philippe et Anna sont de fier parents, leur fille est la meilleure de sa classe et d'une gentillesse angélique. Aujourd'hui c'est sortie dominicale au parc, comme pour beaucoup de gens.Fripouille ne supporte pas son premier collier, peut-être aurait-il fallu attendre et le prendre dans ces bras lors des premières sorties. Mon Dieu que la journée passe vite, déjà la nuit fourbe qui surprend les flâneurs de son voile sombre. C'est l'heure du repas, Juju esquisse un grand sourire, demain c'est la grève des profs, chouette, une journée de plus en compagnie de sa peluche. Il est maintenant minuit et demi, de nouveau ça gratte à la porte, oui mais cette fois Fripouille se trouves assis au pied du lit, le bruit provient bien de la porte de la chambre mais coté couloir cette fois et de façon plus affirmative la voix se fait entendre :"Lié! Lié!" mais à présent l'enfant ne dors pas, la couverture ramenée sous le nez, elle constate avec terreur que la poignée glisse vers le bas et que tout doucement s'ouvre la porte. De l'échine cela monte à la nuque et jusqu'aux cheveux les frissons de la peur, paralysée, tétanisée, la gamine vois se dessiner devant elle une forme sombre et humanoide, de long bras finissants sur de longues griffes, la pleine lune, laissant voir le visage d'une personne,un nez crochus, des dents décharnées et toujours, la voix, sa voix, sorcière de cauchemar: " Lié! Lié!"


    "Julie, julie, je t'en prie réveilles-toi!" Le père affolé essayait de sortir sa fille de son évanouissement, la nuit avait-été si éprouvante que l'adolescence avait perdue connaissance. Au même moment, maman appelait le médecin de famille le docteur Léonard. Après un petit bilan il ressortait que la gosse vivait simplement sa crise d' ado, cherchant sa place dans ce monde, alors les cauchemars quoi de plus normal, un peu de temps avec quelques médicaments et l'affaire serait joué. Lorsque le toubib prenait congé des parents, le chat en profita pour se faufiler vers la porte entrouverte et gagna la rue, Julie à ses trousses:"Reviens Fripouille tu vas te faire écraser !" Le chat impassible, continuait de courir et après plusieurs minutes s'arrêta devant la porte d'une maison avant de s'y infiltrer parla chatière, à quelques mètres de là, Julie l'ayant vue vint frapper à la porte essoufflée, mais déterminée à récupérer son petit compagnon. Personne? Tant-pis la jeune fille tourne la poignée et voilà que s'ouvre la lourde porte, "Ah, mais quelle est cette odeur dérangeante ?" se dit elle, avant de contater que le chaton se tenait prés du corps de la vieille qui gisait sur le sol de la cuisine, c'était la vieille qui donnait les petits de cette portée dont Fripouille était issu. Julie pu voir que feu madame Carminoti, tenait fermement un livre en main droite dont le titre était :" Les liens hors de la vie."

4 Septembre 2022 19:47:59 2 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant Les boulettes .

Commentez quelque chose

Publier!
Bruno Favé Bruno Favé
Dédicace à Yasmina, pour son anniversaire et merci de me suivre…
September 10, 2022, 23:20
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 3 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!