F
Fidélie Queen


Deux jeunes désespérés en amour feront en sorte de se connaître.


Romance Suspense romantique Interdit aux moins de 21 ans.
1
671 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les 15 jours
temps de lecture
AA Partager

Chapitre 1

JUSTE UN REGARD ET L’ESPOIR NAQUIT


ECRIVAINE : SACK YOLANDE


**LARISSA**


Pourquoi les gens ne peuvent pas comprendre que l’erreur est humaine ? Pourquoi on juge les gens ? Pourquoi on condamne les gens ? Pourquoi cela m’arrive ? Qu’ai-je fait de mal pour mériter tout ce qui m’arrive ? A cause d’une grossesse je me retrouve à la rue, sans abri, sans vêtements. Je n’arrive pas à croire que mes parents m’ont balancé à la porte comme une pourriture. Mon dernier espoir se trouve chez Corine, elle a toujours été là pour moi ; dans les bons et mauvais moments. J’espère qu’elle peut m’aider.

Je stoppe le taxi qui me dépose devant la maison de ma meilleure amie, il est 20h, il fait très froid car la pluie vient à peine de finir, je suis mouillée et je tremble, mes lèvres n’arrêtent pas de se taper l’une sur l’autre ; je porte les babouche, le démembré et une petite culot car ce sont les seuls vêtements qui me restent.

Pas la peine d’en rajouter, je fais mon petit signe de croix et je sonne. Je croise mes doigts et je prie au fond de mon cœur car c’est mon dernier espoir ; lorsque je veux fermer les yeux ; j’entends une voix crier

-Qui est-ce ?

- c’est Larissa

- j’arrive

- merci

Elle ouvre le portillon, j’entre en tremblant.


-qu’est-ce qui ne va pas ?

- mes parents ne veulent plus de moi.

Franchement je n’ai pas pu retenir mes larmes, je me suis mise à pleurer, tout est de ma faute, j’ai laissé l’amour m’envahir, je me suis lancée dans cette relation par amour alors que ce mec était avec moi à cause de mon corps.

-arrêtes de pleurer

- vraiment ? Que vais-je devenir ? Je suis une imbécile naïve qui a cru à un pauvre con en une seule nuit et maintenant regarde où ma bêtise me mène.

- calmes toi, vas prendre une douche pendant que je te fais un plat dans la cuisine

- comment ne pas te dire merci ?

- arrêtes et vas te laver. Après tu entres dans ma chambre et tu prends l’habit qui te suffit.


Cette fille est un ange, que suis-je sans elle ? Elle me sort toujours dans une situation compliquée.

J’entre dans la douche, je me déshabille, je laisse l’eau coulée sur mon corps en me frottant. Je me sens bien en même temps mal car un être est dans mon ventre et il doit vivre mais je suis encore une élève en plus je ne travaille pas. Peut-être je peux avorter, c’est la seule solution. Que faire Seigneur ? Ma tête veut exploser ; Alfred est parti, je n’ai aucune nouvelle de lui, cet homme qui semblait être parfait n’était qu’un démon ; si je le croise, je n’hésiterai pas de le tuer en lui donnant des coups violents pour lui montrer l’intensité de la douleur que je ressens en ce moment.


-le repas est prêt

- j’arrive


Je sors de la douche en courant, j’ai très faim. J’entre dans la chambre, j’enfile un jogging rose et je descends à la salle à manger.

-Finis de manger et on parle

- je ne veux pas en parler maintenant, c’est trop dur

- pourquoi es-tu venue ?

- pour que tu m’aides

- alors je suis là pour toi ou alors tu oublies qui je suis

- je suis enceinte d’Alfred

- quoi ?

- tu te rends compte ? Je suis fichue

- où est-il ?

- il a disparu, son numéro ne passe pas. Aucune nouvelle, ça fait deux mois.

- Oh mon Dieu ! Les hommes ! Mais comment tes parents ont su ?

- Charlotte

- cette fille ne va pas arrêter de m’étonner

- tu oublies qu’elle a les oreilles comme le satellite et les yeux comme le microscope ? Elle entend tout et elle voit tout.

- …..

- elle a eu mon test de grossesse que j’ai balancé dans mes toilettes.

- que vas-tu faire ?

- avorter

- tu es folle

- non

- tu vas tuer un enfant innocent ?

- je n’ai pas le choix, c’est la seule solution pour que mes parents me pardonne

- non ne fais pas ça, je vais causer avec mes parents et on va t’aider. Tu peux accoucher et on met dans un orphelinat.

- merci

- arrêtes de me remercier, je suis ton amie et les amies se serrent les coudes.

- je comprends maintenant ce dicton qui dit « on reconnait les vrais amies dans les moments difficiles »

- ne t’en fais pas, tu vas t’en sortir

- ok. On regarde un film ?

- un seul parce que je dois sortir très tôt demain

- tu iras où ?

- chez la mère de MICHEL

- trop cool, ça va vite entre vous

- oui, il veut me présenter à sa famille

- au moins lui, il est sérieux. Il n’est pas comme ce salaud d’Alfred

- t’inquiètes pas, tu vas rencontrer un homme qui va t’aimer comme tu désires. Sois juste patiente et tu verras.

- compris

- on met le film des vampires ?

- tu veux que je ne dorme pas aujourd’hui ?

- ça ne fait pas peur, en plus les vampires n’existent pas

- mais ça existe dans le rêve, en plus les sorciers en profitent souvent pour nous manger

- ahahahahahahahahahhaahhaahahahhaahhaahhaha tu me fais rire et regardes la tête que tu fais en ce moment

- ok on regarde, après on va dormir ensemble.

- Détour mortel

- je pars nous faire des pop-corn

- trop cool.

19 Novembre 2021 11:40:06 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 1 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!