S
Syobhàn


Tome 1 Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses: 1. Elle est maudite. 2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans. Son cercueil l'attend. Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l'emmène dans le royaume magique de Nervemoor...


Fantaisie Épique Tout public.

#]
1
533 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les mercredis
temps de lecture
AA Partager

Printemps premier

Avant même l'arrivée du cercueil, les journalistes étaient là. Pendant la nuit, ils s'étaient peu à peu rassemblés devant le portail. À l'aube, une foule de gens les avaient rejoints. À neuf heures, c'était noir de monde.

Il était midi passé lorsque Corvus Crow sortit enfin de chez lui et descendit l'allée jusqu'à la grande grille en fer forgé qui retenait les importuns.

-Chancelier Crow, cela pèsera-t-il sur votre décision de vous représenter au élections ?

-Monsieur le chancelier, quand aura lieu l'enterrement ?

-Le président vous a-t-il présenté ses condoléances ?

-Vous devez être soulagé,n'est-ce pas,monsieur le chancelier ?

-S'il vous plaît, les interrompit Corvus en levant une main gantée de cuire pour les faire taire. J'ai une déclaration à vous faire, au nom de toute ma famille. Il sortit un morceau de papier de la poche de son élégant costume noir.

-"Nous remercions les citoyens de notre grande République de nous avoir soutenus ces onze dernières années, lut-il du ton articulé et autoritaire qu'il avait développé au cours de ses années de chancellerie. Notre famille a connu bien des malheurs, et le chagrin nous accablera encore longtemps."

Il se tut un instant pour s'éclaircir la voix, les yeux levés vers son auditoire silencieux. Une multitude d'objectifs et de regards curieux étaient braqués sur lui. Soudain, il fut assailli par un crépitement de flashs.

-" Le deuil d'un enfant est une chose terrible, reprit-il. Ce deuil est une épreuve pour notre famille, mais aussi pour tous les habitants de Jackalfax, qui, nous le savons, partagent notre profonde tristesse."

Au moins cinquante paires de sourcils se haussèrent. Quelques toussotements gênés brisèrent le silence.

-" Mais ce matin, alors que nous entrons dans la Neuvième Ère de la République de la Mer d'Hiver, nous savons que le pire est derrière nous."

Des coassement lugubres se firent entendre au-dessus d'eux. Tous rentrèrent les épaules, visages tendus. Personne ne leva la tête. Les oiseaux planaient en cercles depuis le matin.

-" La Huitième Ère m'a volé ma femme adorée, et voilà qu'elle vient d'emporter ma seule enfant."

Un nouveau coassement vibra dans les airs. Un journaliste fit tomber le micro qu'il tenait tout près du visage du chancelier et plongea vers le sol pour le récupérer. Il se redressa en rougissant et en marmonnant des excuses, que Corvus ignora.

-" Mais, en partant, elle a aussi balayé le danger et le désespoir qui avaient assombri sa si courte vie. Ma... très chère Morrigane."

Il marqua une pause le visage déformé par le chagrin.

-"Elle est enfin en paix, comme nous devons l'être aussi. La ville de Jackalfax ainsi que l'Etats entier des Grandes Plaines du Loup sont enfin à l'abri du danger. Il n'y a plus rien à craindre."

Un murmure empreint d'incertitude parcourut la foule, et les flashs se raréfièrent. Le chancelier leva des yeux humides. Son morceau de papier s'agitait dans le vent. Ou étaient-ce ses mains qui tremblaient ?

-Merci.

Corvus Crow ne répondrait à aucune question.


13 Octobre 2021 11:45:52 1 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
À suivre… Nouveau chapitre Tous les mercredis.

A propos de l’auteur

Commentez quelque chose

Publier!
LJ Lohann Jean
C’est une très bonne histoire
October 16, 2021, 09:21
~