lunarwriter Lunar Writer

La Terre a explosé en mille morceau, en orbite autour de l'ancien noyau en fusion. Les humains encore vivant ont colonisé les îles et l'une des plus grandes se nomme désormais: L'Ancienne France. Sur celle-ci, un mur de 63 mètres de haut à été construit, séparant le quartier pauvre et le quartier riche. Malgré la dureté du côté pauvre, tout va bien... pour le moment. Car un jour un petit garçon va tout faire explosé en mille et un morceaux.


Post-apocalyptique Tout public. © Merci de ne pas prendre mon œuvre ni mon univers, merci de respectez cela et je serais heureuse de vous voir lire mes chapitres :)

#mauvaise-fin #fin-heureuse #joie #peur #dépassement #reflections #confiance-trop-simple #confiance-en-soi #confiance #13ans-et-plus #separation #séparation #pauvre #riche #lgbt #premier #essai #débutante #debutant #maladroit #sauveur #flottante #ile #iles #érotic #destruction #traumas #gay #effondrement #357 #245 #338
0
620 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les dimanches
temps de lecture
AA Partager

Prologue

La chaleur en devenait insoutenable, étouffante et brûlant tout sur son passage. La chaleur en devenait insoutenable, étouffante et brûlant tout sur son passage. nous étions l'une des îles les plus petits mais surtout celle la plus loin et la plus froide et nos "scientifiques" se disaient que les autres morceaux flottants avaient dû fondre sous cette chaleur. Plus nous sommes prêts du noyau en pleine activité, plus nos chances de survie, sans barrière, se rapprochaient de zéro.

Mais à la plus grande surprise de toute l'île, depuis maintenant deux jours, nous avions regardé les autres îles flottantes nous passer devant, toute les légendes prenaient enfin vie et nous offrez une vie indéchiffrable, et à la fin du troisième jours, nous passions à quelques centimètres de la plus grande légende vivante: Frajis, tous les citoyens s'étaient agglutiné à l'observatoire pour voir la légende nous passer devant, tout les regards étaient tourné vers ce que l'on pouvait à peine voir du bas de l'île, mais malgré notre vu réduite, nous pouvions voir une immense tour, bien plus grande que notre île, et un mur, légèrement plus petit que la flèche, se dressait. Et l'ombre de l'île nous recouvra.


Tout les yeux étaient grands ouverts d'admiration face à se géant de terre qui nous surplombait. Jamais personne n'aurait cru revoir ce monument historique en point de fer, visant et transperçant le ciel de sa splendeur: malgré l'effondrement cette tour avait su rester dans le sol, planté dans l'histoire de son pays.

Quand soudain…



Un hurlement de terreur brisa la concentration de tous, certains regardèrent dans le vide, croyant que quelqu'un était tombé de l'île, mais la vérité fut encore plus brisante. Ces deux longs jours à voir des îles nous passés devant et même à enfin rencontré une légende, nous mena à ce que nos légendes nous avait prédit.

Ce n'était pas les autres îles qui fuyait, le noyau en fusion se trouvait devant nous, à quelques centimètres et ces vagues de flammes avalaient tout de notre île, elles dévoraient comme des charognards affamés et elles courraient pour attraper ceux qui tentaient de fuir.

Si j'aurais dû décrire ses vagues de flammes par mes propres mots, j'aurais dit que j'eux vu la forme de grands loups blanc affamé, en quête de vengeance: je pouvais voir leurs yeux flambés d'une haine incommensurable, ils dévoraient les enfants, les femmes et les hommes sans aucune once de pitié et s'amuser à faire souffrir leurs victimes dans leurs derniers instants. Les cris affluaient et les âmes s'éteignaient plus vite qu'une bougie sous le vent acharné, faisant tout pour que la sensation de brûlure stoppe.

Ceux qui arrivaient à fuir les loups, se roulé par terre pour éteindre les flammes qui les enveloppé dans une étreinte mortelle, mais les flammes semblaient ne jamais s'éteindre et leurs victimes finissaient pas agoniser comme toutes les autres.

Une petite fille courus dans ma direction, tout ceux qui n'avait pas couru hors de l'observatoire, poussèrent les grandes portes en verre indestructible ( c'était ce qu'il pensait). Les hommes fermèrent les portes à clés et tous reculèrent, pensant être en sécurité derrière le verre indestructible, même face à la plus grande des chaleurs. Une petite fille en pleure s'approcha de moi et quand je m'assis au sol, à cause de mes jambes trop tremblantes, elle enroula ses petits bras autour de mon cou et j'enroulais mes bras autour d'elle dans un mouvement de protection envers mon petit ange.


Les loups rougeâtres frappaient la construction en verre, tentant de toutes leurs forces de briser la vitre. Les cris des personnes autour de nous ne se sont jamais calmés quand soudain, les flammes cessèrent de frapper contre la bâtisse et un rire démoniaque plongea l'endroit dans un silence morbide. Les citoyens tournèrent tous leurs regards droit devant eux, tous dans la même même direction: le noyau.

La lave en fusion appuyait désormais contre le verre, les autres flammes avaient disparu et le noyau m'avait semblé s'ouvrir en deux et dans un dernier hurlement, l'île disparu sans laisser de trace.












4 Octobre 2021 19:05:52 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant Chapitre 1

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 1 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!

Histoires en lien