jenneffer-alain1619957902 Jenneffer Alain

Toute une culture animé par la haine sépare les chasseurs des vampires. Qu'arrivera-t-il quand Blaire Saunders, une héritière d'une longue lignée de chasseurs de vampires, devra infiltrer une école pour créatures de la nuit? L'amitié et l'amour réussiront-ils à gagner son coeur ou sa haine pour les vampires sera-t-elle plus forte? La grande animosité entre l'espèce humaine et les vampires disparaîtra-t-elle?


Fantaisie Fantaisie urbaine Tout public.

#vampires #youngadult # #adolescent #Vampire #chasseursdevampires
0
548 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les mardis
temps de lecture
AA Partager

Chapitre 1

Assise sur les marches devant chez moi, je restai là à regarder l'obscurité. Le puissant vent souffla dans mes cheveux pendants que le sifflement de l'air foudroyant les arbres se fit plus fort. J'humectai l'odeur de conifères qui se propageait dans cet air frais. Je me sentis moins lourde. La froideur du béton sous mes fesses me rappelant que j'étais en vie.

Ce que j'aimais cette température, cette tempête sans vent ni éclair.

Comme à mon habitude, c'est ici que je venais me réfugier quand Dame Nature me le permettait. J'aimais cette solitude comme si rien à part le vent ne pouvait m'emporter. J'avais besoin de ce calme ce soir. Ma première mission, celle qui classera mon avenir, celle qui me dictera ma vie arrivaient à grands pas. Une question de jours.

Et si je n'y arrive pas? Et s'ils jugent que je ne suis pas faite pour être sur le terrain? Qu'est-ce que ferait après cela?

Quand les frissons se firent trop présents, j'inspirai une dernière fois cet air si apaisant, je me levai, puis passai le cadre de ma porte d'entrée et barrai la serrure laissant ainsi, derrière moi, ce monde de ténèbres.


***


Je reçus un coup de genou dans les côtes, gémis de douleur et bloquai le coup de point qui fuselait vers moi. Aujourd'hui, ma mère n'y allait vraiment pas de main morte. Je fis un crochet du droit, esquiva son coup de pied, mais ne put esquiver le coup direct qui m'envoya au tapis.

- Blaire, lève-toi! Ton entraînement n'est pas fini. Me dit sèchement ma mère.

J'étais bien trop sonnée et épuisée pour me relever, alors ma mère ,comme à son habitude, me sermonna.

- Blaire, ma chérie, tu es une Saunders. Nous avons une réputation de chasseurs de vampires à tenir. Alors, relèves-toi et bats-toi jusqu'à ce que je juge que ton entraînement de ce matin soit terminé.

Et oui, nous les Saunders sommes ce qu'on appelle des chasseurs de vampires. Notre famille est, d'ailleurs, bien réputé dans le métier, et ça, ma mère n'arrête jamais de me le rappeler.

Tous les samedis matins, à 6h00 plus précisément, ma mère, et moi-même nous entraînons à la lutte corps à corps. Et ce, depuis mes sept ans comme tous les héritiers de chasseurs de vampires.

C'est ainsi que je me releva et continua pendant encore une demi-heure à frapper, feinter, esquiver et prendre des coups.

- Félicitations ma chérie tu progresses bien!

- Merci maman. Lui répondis-je avec le sourire.

Bien qu'elle me répète la même phrase après chaque entraînement sa me fait toujours plaisir de l'entendre. J'aime la rendre fière de moi. Après tout, c'est le seul parent qui me reste.

Mon père est décédé, il y a quelques années, d'un cancer du foie. Fumer ça tue, croyez-moi! Je suis restée enfermée dans ma chambre des semaines après sa mort à ne plus adresser la parole à quiconque. C'est Lucas, mon meilleur ami, qui me fit sortir de ce moment pénible de ma vie et qui, peu à peu, me redonna goût à la vie.

Lucas est, lui aussi, un héritier, bien que contrairement à moi, il en avait honte. Tout du moins, il se sentait en conflit intérieur avec une partie de lui-même. Lucas est un demi.

Un demi est un enfant engendré par un vampire et un humain. Les demis sont stérile et ne sont pas avides de sang comme leur vampire de parent. Enfaîte, ils n'ont rien de commun avec eux. Appart que le sang de ces créatures nuisibles coule en eux. Évidemment, les demis ont quelques avantages. Ils sont en meilleure santé, vivent plus longtemps, sont plus forts et plus endurants. La plupart des demis ne savent même pas eux-mêmes qu'ils en sont.

Dans le cas de Lucas, sa mère, une chasseuse de vampires, s'est fait violer par l'un d'eux lors d'une chasse qui a mal tourné. Personne n'en parle, pourtant, toute la communauté de chasseurs pense que Lucas est une aberration. Même ma propre mère, quand j'étais plus jeune, m'interdisait de jouer avec lui.

- Maman? Demandai-je pendant le trajet jusqu'à l'école.

- Oui ma chérie?

- C'est correct si moi pis Lucas ont vas au cinéma ce soir? Il m'a invité.

- Hummm... Oui, bien sûr, mais ne rentre pas trop tard.

- Promis! Merci maman. La remerciai-je le sourire aux lèvres.

- Aller ouste à l'école. Me dit-elle accompagnée d'un geste de main.

Je n'avais même pas remarqué qu'on était déjà arrivé quand elle me jeta en dehors de l'auto. Décidément, j'étais trop heureuse qu'elle aille accepter ma sortie avec mon meilleur ami. Il était rare qu'elle me laisse sortir le soir.

Je me dirigeai en direction de l'école. Lightning's School. Une école spécialisée pour les enfants de chasseurs. Je me rappelle ma première année ici. J'étais tellement excitée de ne plus avoir à me cacher aux autres enfants sur ma nature de chasseuse, car oui, j'allais dans une école ordinaire étant petite. La population ne sait toujours pas que les créatures de la nuit n'existent pas que dans leurs comptes et récits fantastiques. Ce qui, d'ailleurs, fut bien drôle quand j'avais regardé Twilight pour la première fois. Non, mais quelle connerie ? Comme si les vampires brillaient au soleil ou qu'ils avaient de super pouvoirs. Franchement! Bref, Lucas et Noémie, ma meilleure amie, étaient assis sur notre table habituelle dans la cafétéria quand je les rejoignis. Ils étaient entrains de se chamailler sur le meilleur moyen de tuer un vampire.

- C'est avec un pieu en chênes dans le cœur qu'ils crèvent mieux ces monstres! Hurla Noémie, convaincue du bien-fondé de ses dires.

- Non, c'est en les vidant de leurs sangs! argumenta Lucas. Ce n'est pas pour rien qu'ils doivent s'en nourrir!

Chacun argumenta en faisant valoir leur point par des exemples ou des théories.

Incapable d'accepter que l'autre ait raison, mes deux meilleurs amis se retournèrent vers moi.

- Et toi Blaire, qu'est-ce que tu en penses? demanda Lucas.

- C'est simple, un pieu dans le cœur est utile et très efficace, mais le meilleur moyen reste de les foutre au soleil pour qu'ils brûlent.

On conclut donc tous les trois, quand la cloche sonna pour annoncer le début des cours, que pour bien tuer un vampire, il fallait l'empaler d'un pieu dans le cœur, et le faire bronzer un peu au soleil.

Les cours de l'avant-midi se passèrent comme à l'habitude. Très long et très plate. L'avant-midi se compose toujours de cours normal. Soit des maths, du français, de l'histoire... Des cours de base quoi! C'est l'après-midi qui devient intéressant. Aujourd'hui, on a "Histoire vampirique" - qui est correct-, on a aussi "Tire à armes de distance" et "Politique du conseil". C'est mes deux matières préférées.

Je me dirigeais donc dans mon premier cours de l'après midi en compagnie de Lucas. Arrivé en classe, Monsieur Findlay, comme à son habitude était assis - évaché plutôt - sur sa chaise les pieds sur le bureau.

Monsieur Findlay à toujours été comme sa, distant et peu intéressé. C'est lui, du plus loin que je me souviens, qui donne les cours sur l'histoire des vampires. De ce qu'il nous a raconté, ce serait une punission que le conseil lui a donné de devoir arrêter la chasse pour donner des cours aux futurs chasseurs. Personne n'a su dire quel genre d'acte il a bien pu commettre pour avoir une telle punition, mais la rumeur veut que se soit car il aurait laissé échapper un originel.

Les originales sont les vampires les plus craint, les plus dangereux et les plus laids aussi. Ils ressemblent à un mélange entre l'homme et la chauve-souris. Sans aucun poils, une peau grisâtre, deux longues rangés de petites dans pointus, et des ailes. Les originales vivent dans des grottes la plupart du temps dans des coins loin de la civilisation et n'en sorte que la nuit pour chasser. Contrairement au nom qu'on leur donne, il ne sont pas réellement les premiers vampires à avoir existé. Le premier portais le nom de Leuthar et il est mort il y a bien des millénaires. Les vampires originales sont en réalité les humains mordu pas Leuthar. Ils n'en reste plus qu'une trentaine maintenant. Chacun d'entre eux règne sur une colonie qui contient environ une centaine de vampires.

Je m'assis à côté de Lucas et sorti mon cahier de notes ainsi qu'un crayon à l'encre noir quand Monsieur Findlay commença son cours.

- Bon, aujourd'hui, j'ai décidé que ça sera une examen surprise. Dit-il en ce levant de son siège.

Tous les élèves lâchèrent en même temps un long soupire. Quant à moi, j'étais bien ravis. Je déteste quand les profs ne font que parler durant le cours. De plus, je connais l'histoire des vampires par cœur depuis mes 10 ans. Ma mère a bien veiller à me l'apprendre dès mes sept ans. L'âge du début de la formation en tant que chasseur.

Lucas me regarda suppliant, je savais déjà qu'il voulait que je lui donnes les réponses de l'examen. Lucas est du genre à ne jamais étudié et connais très peu les matières qui ne sont pas physique. Je lui fit un signe de tête pour le rassurer. Évidemment que j'allais lui donner les réponses, c'est mon meilleur ami après tout.

Monsieur Findlay passa les copies pendant que peu à peu le silence se mi à régner. Je lu la première question.

"Combien de type de vampires existent? Nommer les."

Simple, 4, les originales, les mordus, les genus , et les demis.

Bien que les demis ne soit pas en réalité des vampires, ils sont considérés comme telle par l'ordre. D'où le fait que tout le monde aime si peu Lucas.

" Quelles sont les faiblesses des vampires genus? "

Le soleil ou lumière UV, la malnutrition, les pieux, l'argent, et la Mutabilis.

La Mutabilis est une plante découverte il y a une soixantaine d'années. Elle les affaiblis au point qu'ils sont d'une facilité à tuer. D'ailleurs elle rend leur progéniture presque inoffensive. Malheureusement, il est très difficile de la trouver et c'est encore plus difficile de leur administrer.

" Comment ce nommait le premier vampire? "

Leuthar

Personne ne sait quel était son nom de famille.

" En quelle année, la ruche de la région de Londres à telle été détruite?"

1897

" Qu'es ce qu'un genus? "

Un genus est l'horrible et immonde progéniture de deux vampires.

Ils sont enfaite comme leurs parents, mais le fait que ces créatures puisses se reproduire me rebute au plus haut point.

- Psss!

- Oui? Demandai-je à Lucas en me retournant discrètement vers lui.

- C'est quand pour la ruche de Londres?

- 1897. Alors tu t'en sors?

- Oui toi?

- Évidemment.

Je lui fit un sourire et me retourna vers ma copie. Il ne me reste que trois question.

" À quel âge les genus arrête de vieillir?"

21 ans pour les femelles, 25 pour ceux du sexe masculin.

" Comment sont élevées les progénitures des vampires?"

Il existe une école pour ceux-ci.

"Pourquoi cet établissement n'a pas encore été détruit par les chasseurs de l'ordre? "

Personne ne sait où elle se trouve ni combien il y a de vampires dans cet endroit.

En réalité c'était un questionnaire plutôt facile. Monsieur Findlay n'avais surment rien préparer comme cours aujourd'hui. Je regarda l'heure. 13h42.
Il ne reste que 18 longues minutes à ne rien faire.

À 14h moins 10 minutes, Monsieur Findlay rammassa les copies et nous laissa le reste de la période pour parler.

- Alors Lucas tu penses avoir combien?

- Pas tous les points en tout cas!

- Tu n'a toujours pas écrit "demi" dans les types de vampires?

- Ta tous compris ma petite Blaire. Je refuse le fait qu'il considère les demis comme des vampires. Je ne suis pas un vampire!

Même si Lucas savait bien que sa lui faisait perdre des points, il n'a jamais voulu dire que les demis étaient des vampires même si on nous apprend que oui. Je le respecte réellement. Ça ne doit rien avoir de facile d'être considéré comme un vampire en étant sois même un chasseur.

Quand le cours fut finit, Lucas et moi sommes allés chercher Noémie pour le prochain. Celui-là, le seul d'ailleurs, nous l'avions tous les trois en même temps. Noémie nous attendait à sa case.

- Hey Noé! Lança Lucas quand on arriva près d'elle.

- Salut! Répondit Noémie.

Je connais Noémie depuis ma première année à Lightning's School. Je lai apprécié dès le début. Elle m'avait rentrée dedans à la bibliothèque. C'est une fille très enjoué, mais elle n'aime pas la vie de chasseuse. Elle pense que les vampires ne sont pas si inhumain qu'on le prétend. C'est bien le seul désaccord qu'on a toutes les deux.

Le cours était déjà commencé quand nous sommes arrives. Ce qui nous a valu à tous les trois 100 push up supplémentaires lors du réchauffement. Lucas les fit sans une seule critique. En tant que demi, pour lui il n'y avait rien d'exceptionnel. Quant à Noémie et moi... On a morfler!

- Non mais franchement c'est pas une punition ça, c'est de la torture! S'exclama Noémie quand elle eu finit.

- Tout à fait d'accord! Ajoutai-je en m'exclafant.

Noémie se mis à rire elle aussi. Lucas lui était déjà parti depuis une dizaine de minutes quand Noémie me demanda quelques chose à laquelle je ne m'attendais vraiment pas.

- Est-ce que tu l'aime? Me questionna-t-elle.

- Qui? Demandai-je perplexe.

- Ben Lucas qui d'autre!

Lucas? Est-ce que j'aime Lucas? Heuu... Non. Vraiment pas! Du moins, pas comme sa. C'est comme mon grand frère.

- Non Noé, je n'aime pas Lucas. Pourquoi? Toi oui?

- Hé bien... Il est... Il est pas mal du tout pis il est vraiment.. hum.. gentil. Répondit-elle, les joues enflammés.

- Noé...

- Tu dois avouer qu'il est vraiment beau quand même. Me dit-elle très sérieusement.

Lucas est beau c'est vrai. Il est grand, les cheveux brun, les yeux vert forêt, un sourire ravissant. Oui, il est très avantagé physique. Un avantage d'être un demi.

- Noé, c'est un demi.

Mon amie me regarda choqué de ce que je venais tout juste de dire.

Bien que je me sentais mal de dire ça de mon meilleur ami, ça ne changeait pas les fait. Lucas est un demi. Il est impensable pour n'importe quelle chasseuse de s'imaginer avec lui. Ça serait ce mettre tout l'ordre à dos. En plus, Lucas ne peux pas avoir d'enfant. Faire sa vie avec lui sachant cela... Ça serait mettre tout son héritage et son avenir de chasseuse aux poubelles.

J'imagine fut le dernier mot qu'elle m'a dit cette journée là. Elle a passé le reste de la journée à m'ignorer.

La dernière période passa rapidement puisque j'adore tout ce qui concerne la politique du conseil. Enfaite, j'en suis fasciné. D'ailleurs, j'ai décidé que plus tard, j'en serai là présidente. Bon il a beaucoup de travail à faire, mais je peux réussir! Il y a tellement de choses qui doivent être changés. Tout d'abord, je ferai en sorte de trouver chaque ruche et de tuer chaque original.

Les cours terminés, Lucas et moi avons convenu que le meilleur moyen d'aller au cinéma ce soir était avec son auto. Donc, c'est a bord de sa petite Toyota qu'on se dirigea vers le centre-ville de Phoenix. Un film nous attend!

2 Mai 2021 12:38:50 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant Chapitre 2

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 3 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!