D
Désiré A


Dans le Japon moderne, kota et mato, deux amis d'enfance décident de se lancer dans un tournoi de paintball pour gagner l'inimaginable récompense de 200 milliards de dollars afin de pouvoir être en mesure d'acquérir ce qu'ils ont chacun de plus chère. Le jour tant attendu venu, Tout les joueurs espérant participer à un tournoi normal de paintball se retrouvent contre toute attente embarqués dans un jeu de survie avec de véritables armes, sans possibilité de connexion avec l'extérieur et doivent exécuter les instructions laissées à chaque début d'épreuves tout en s'affrontant entre eux dans le but de réduire le nombre de participants jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un seul joueur qui sera le vainqueur et pourra remporter le butin.


Horreur Horreur Adolescente Interdit aux moins de 18 ans.

#Jeu #horreur
2
2.1k VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les 30 jours
temps de lecture
AA Partager

Séparation

C'est la fin des cours dans une classe de terminale à Tokyo.


-Mato: tiens, t'étais encore entrain de dormir ?

J'imagine que t'a encore joué à ces jeux de gamin toute la nuit.


-Kota: pas seulement la nuit, aussi le matin avant de me préparer pour l'école.


-mato: je ne vois pas ce qu'un jeune proche de la majorité comme toi peut bien trouver à ce genre de bêtises, tu devrais faire comme moi .


-kota: sortir avec quatre copine à la fois, Non merci.


-mato: t'es vraiment pénible !

quand je pense que depuis l'enfance, toutes les filles des classes où nous nous sommes retrouvées te couraient après alors que toi tu ne faisais que les faire fuir à cause de ton adduction aux jeux, sa me rend jaloux !


-kota: je te rappel que t'en es l'unique responsable .


-mato: ouais, sur ce coup tu as raison, si à la fête de tes six ans je ne t'avais pas offrir ta première console comme cadeau d'anniversaire, peut-etre qu'aujourd'hui je serais en couple avec beaucoup plus de fille grâce à ta popularité.


-kota: je suis le meilleur gamer du bahut, c'est pas rien.


-mato: c'est pas suffisant, il faut aussi que tu sois un fêtard et le BG qui fleurte avec toutes les filles puis les présentes à son meilleur pote.

tu vois un peu le genre ?


-kota: ouais, mais ça ne m'intéresse pas.


-mato: t'es trop ringard !

Bref, t'as une idée de l'Université où tu veux aller après ton diplôme ?


-kota: non.


-mato: et tes parents ne te mettent pas la pression ?


-kota: bien sûr, mais je les envoie bouler .


-mato: t'a trop la chance !

Moi mon père veux que j'intègre l'Université où il a étudié.


-kota: et c'est quoi le problème ?


-mato: tu ne la connais pas ou quoi ?


-kota: si, c'est l'une des prestigieuses Universités du Japon.


-mato: oui !

Mais le problème c'est qu'il s'agit d'une école uniquement composée de garçon.

Aucune meuf !

Rien !

Du matin au soir je serais obligé de voir que des garçons jusqu'au jour où je recevrais mon diplôme !


-kota: c'est simple, dit à ton père que tu ne veux pas y aller.


-mato: t'es sérieux !?

Tu veux ma mort où quoi !

Si je fais un truc aussi stupide, il ne me donnera plus un seul centime.


-kota: dans ce cas trouve un travail.


-mato: tu as raison !

Si je me met à bosser et à gagner des millions, Mon père n'aura plus son mot à dire sur mon avenir, je pourrais même arrêter l'école et vivre la vie dont j'ai toujours rêvé !

Merci mec, tu me sauves la vie !


-kota: heu, je disais ça pour rire.


-mato: ouais, et merci ta blague m'a ouvert les yeux et pour ce fait...


-kota: OK, mais comment compte tu devenir millionnaire en si peu de temps, il ne nous reste plus qu'un mois avant les exams .


-mato: tiens regarde ça !


Il fit sortir son smartphone pour lui montrer une annonce.


-kota: qu'es ce que c'est ?


-mato: l'annonce d'un tournoi de paintball, le vainqueur remportera l'incroyable somme de 200 milliards de dollars.


-kota: une somme pareil pour un simple jeu de paintball ?

Gagner ce tournoi revient à devenir...


-mato: et oui !

Celui qui gagnera deviendra l'homme le plus riche du monde.


-kota: c'est carrément insensé, crois en un pro, ça sent l'arnaque à plein nez.


-mato: ouais, néanmoins on sait que le vainqueur remportera une récompense à coup sûr, alors pourquoi hésiter, de toute manière je n'ai rien à y perdre .


-kota: tu as peut-être raison.

Dans ce cas, si tu sors vainqueur, file moi quelques sou pour que je me prenne la dernière version de console nouvellement sortie !


-mato: même pas en rêve, je viens de te dire que c'était pour les gosses alors là jamais !

T'inquiète, on pourra profiter du gain tout les deux mais ça ne sera pas pour tes jeux débiles !


-kota: OK, laisse tomber.

Je crois que je vais aussi m'inscrire.


-mato: quoi , T'es sérieux ?

C'est si important que ça ?


-kota: la console de mes 6ans est toute vielle et je ne sais pas combien de temps elle pourra encore tenir alors il m'en faut une nouvelle pour la route.


-mato: je comprend.

à plus !

Mon chauffeur vient d'arriver !


-kota: d'accord !


À la fin de leur discussion, mato rejoint son chauffeur et kota prit la route pour sa maison.

Enfin arrivé chez lui, il lança un jeu mais avant de commencer, il se rappela de son inscription au tournoi de paintball puis souleva son portable qu'il avait posé sur le bureau de sa chambre et commença son inscription .


Kota: il avait raison, s'ils ont été capable de louer tout le quartier de gotanda pour une simple compète de paintball , ils pourraient être en mesure de donner ces 200 milliards au vainqueur.

L'inscription a plutôt été rapide.

Bref, j'espère être capable de gagner pour enfin te laisser au repos.


Il parla ainsi, Tout en regardant sa vielle console.

Au même instant la console s'enflamma et explosa.


-kota: la poisse !

Heureusement que le tournoi est pour demain.


Le lendemain, l'heure du tournoi approcha à grand pas.

Près de 400 participant se trouvaient déjà sur place, tous rassemblé au sud du quartier où doit se dérouler le jeu.


Kota: mis à part les nombreux drones qui diffuseront le tournoi, il y'a aucun spectateurs, même pas les habitants de gotanda.

Je me prend la tête pour rien, ça fait peut-être parti de leur contrat .

Il y'a sacré nombre de concurrent, et pas seulement que des japonais.


-mato: hey kota !

Tu t'es finalement pas défilé, c'est bon à savoir ! avec toi comme participant en plus j'ai de grandes chances de remporter la cagnotte .


À l'instant, une fille belle et timide passa au milieu d'eux et bouscula kota.


-kiriha: désolé ! Désolé ! Désolé !


-mato: pas la peine de t'excuser de la sorte ,mais pour compenser je peux avoir ton numéro ?!


-kota: arrête de l'embêter, le tournoi est sur le point de commencer .


Puis la voix du présentateur se fit entendre à partir de l'un des drones.


-présentateur: bienvenue cher participants , à ce tournoi de paintball !

J'espère que vous saurez donner le meilleur de vous pour divertir nos téléspectateurs et survivre au différentes épreuves qui vous attendent.

Tout d'abord ,pour commencé, la première épreuve consistera à une élimination de masse.

Près de la moitié des concurrents se verront recalé à cette étape et devront quitter définitivement le jeu.

Au chapitre des explications, cette étape consistera à vous séparer en groupe de 4 dans le quartier de gotanda.

100 participants sur les 400 devront rejoindre chaque point cardinaux de ce quartier puis s'affronter afin de faire partir des 50 qui atteindront le centre de la ville et seront ainsi qualifié pour la prochaine étape .

Pour connaître le secteur que vous devrez rejoindre, l'une des quatre couleurs rouge, vert, jaune et bleu apparaîtra sur l'écran de vos smartphone quand vous entrerez dans l'application du tournoi. La couleur bleu correspond au nord, le jaune à l'est, le vert à l'ouest et le rouge au sud qui est l'endroit où vous êtes en ce moment.

Si vous avez saisi, vous pouvez dès maintenant rejoindre le bus qui vous conduira à la position apparu à vos écrans, sinon, vous pouvez dans le menu de l'application cliquer sur replay pour écouter et réécouter en boucle les instructions.

Sur ce, bonne chance et tâchez de revenir en vie !!


-mato: c'est quoi ta couleur ?


-kota: rouge.


-mato: t'as trop la chance !

Tu n'auras pas à te déplacer tandis que moi je dois prendre le bus pour le nord.

À plus, on se retrouve au centre, tâche de ne pas anéantir mes chances en te faisant éliminer !


-kota: idem pour toi !


Puis Mato monta dans son bus pour rejoindre le nord.

Au même moment, un couple français se trouvant dans la même zone que kota vinrent lui adresser la parole.


-mr Adrien: à vous écouter parler, j'en conclu que vous avez eu la même idée que nous .


-kota: et vous êtes qui ?


-Judith : c'est pas une façon de parler à ces aînés !


-adrien: laisse tomber chérie.

Nous sommes un couple de soldat français. On a entendu parlé d'un tournoi de paintball au Japon capable de rendre riche et nous voilà !

Ça ne dois pas être bien différent de ce qu'on faisaient lors de notre formation, alors on a bien l'intention de gagner pour éviter à nos gosses de constamment vivre dans la peur quand nous partons en mission . En gros, on veut sortir de l'armée tout les deux après avoir remporté ce tournoi.

Toi c'est quoi tes motivations ?


-kota: m'acheter une nouvelle console.


-adrien: seulement ça ?

Avec ta tronche de mec triste, je m'attendais à quelque chose du genre, je dois payer les opérations de ma mamie malade.


-kota: bah, c'est pas le cas.


-Adrien : ah ! Ah !

j'espère alors que tu ne nous en voudra pas si on te tire dessus dès l'annonce du départ de la compète !


-judith: au fait chéri, on ne possède aucune arme.


-adrien: ouais, j'avais carrément zappé !


-présentateur: maintenant que tout le monde se trouve dans sa zone, le tournoi va enfin pouvoir débuter.

Dernière consigne, vous trouverez des armes cachées un peu partout sur le parcours .

Je lance le compte à rebours...

1, 2,3, c'est parti !


-kota: à plus les vieux !


Sur ces paroles, il commença à foncer directement au centre de gotanda.


Kota: le mieux dans ce genre de situation est d'éviter tout affrontement et directement viser le centre.


À l'instant, une véritable balle l'effleura et atteint une fille qui se trouvait devant lui.

Sur le coup, elle mourut et s'écroula au sol.


Kota: c'est quoi ce délire ?

C'était pas sensé être un simple jeu de paintball ?


Voulant regarder d'où venait le tire, il resta sans voix devant la boucherie qui se trouvait derrière lui.

Aussitôt il se précipita pour rechercher le couple français, mais à son arrivé là où il les avait quitté, il aperçu leur corps baignant dans leur propre sang et à côté se trouvait en pleure et en panique celui qui les avaient tiré dessus.

Brusquement, il lui attrapa les cols pour savoir pourquoi il sont mort.


-kota: que s'est-il passé ?

Pourquoi ils sont mort ?!


-inconnu : j'en sais rien ! J'en sais rien !

J'ai juste soulevé ce truc pensant que c'était une arme de paintball et avant que je ne m'en rende compte, il avaient déjà le corps transpercé par des balles !


L'écoutant parler ainsi et culpabiliser, il relâcha systématiquement ces cols.


-kota: putain !

mais c'est quoi ce jeu de dingue ?!!

Si ça continue tout le monde risque de perdre les pédales.


À l'instant, une voix s'adressant aux autres participants se fit entendre.


-jason: vous pensez vraiment que rester là à pleurnicher effacera notre crime ?!

Nous sommes tous des assassins maintenant, alors même si on décide d'abandonner on finira à coup sûr en taule et ça c'est seulement si on ne finit pas tué dans ce jeu à la con ! Je vous rappelle que le but de cette épreuve est de faire partir des 50 de notre secteur à rejoindre le centre et vu les véritables intention de ce tournoi que pensez-vous qu'il arrivera à ceux qui n'y seront pas à temps ?!

J'en ai aucune idée, mais une chose est sûr, c'est qu'il ne laisserons pas les recalés retourner tranquillement chez eux comme si de rien était !


Kota: il a probablement raison.

Toutefois, pourquoi en parler à haute voix, il aurait dû laisser les autres dans l'ignorance et sauvé sa peau. Si ça continue, les joueurs s'en prendront les uns aux autres pour réduire le nombre de participants et s'assurer ainsi une place au milieu des 50 .


Jason tira une balle en direction de kota, mais celle-ci ne le toucha pas.


-jason: c'est étrange, tu reste imperturbable malgré mes propos alors que tout les autres se précipitent vers le centre.


-kota: pourquoi t'es pas avec eux ?


-jason: je vois.

Tu veux toi aussi les laisser s'entre-tuer et rejoindre le centre pénard !


-kota: c'est donc à ça que tu pensais en les redonnant du courage.


-jason: pas spécialement mais ça m'arrange dans tout les cas .

Bref, je dois te laisser.

Ils ont plutôt fait vite, j'avais l'intention de diminuer le nombre en te tuant mais ce n'est plus nécessaire, on a déjà atteint les 50 morts .


Il prit automatiquement la route pour le centre de gotanda, abandonnant kota sur place qui lui s'approcha des corps du couple français puis fermant leurs yeux dit :


-kota: quelle mort horrible.

Finalement vous avez pas arrangé vos enfants en venant ici.


Kota: J'espère que tout va bien de ton côté, mato.


Puis il se mit à marcher vers le centre.

3 heures plus tard, il arriva à l'endroit indiqué et traversa un cercle où se trouvait déjà avant lui les autres participants .


Kota: malgré la coupure du réseau, heureusement grâce au smartphone, on est en mesure de connaître la progression des autres secteurs.

Il reste beaucoup plus de participants dans celui du Nord, mato à des chances d'arriver à temps, c'est déjà bien.


Quelques minutes après, les 50 joueurs du secteur jaune rejoint le centre suivi du secteur vert.

Se trouvant hors du cercle, le reste des survivants de ces deux secteurs étaient comme bloqués par une vitre et ne pouvaient plus entrer. De même pour ceux qui s'y trouvent à l'intérieur, il ne pouvait plus en sortir.


Kota: finalement, il y avait aucune raison de s'entre-tuer, surtout pour les joueurs du secteur sud.

Dépêche toi quand-même de te ramener, il ne reste plus que quatre places.


Des secondes après, il aperçut un groupe de personnes fonçant à toute allure vers le centre. Parmi se groupe se trouvait la belle demoiselle timide qui leur était entrée dedans ainsi que Mato en tête devant tout les autres.

En le voyant, avec soulagement kota expira.


-kota: imbécile, j'ai bien crû que tu ne serais jamais arrivé.


Kota: en plus, il y'a la fille timide de tout à l'heure. Pour son gabarit c'est étonnant de la voir arriver en un seul morceau.


Brusquement, la cheville de kiriha se tordit et elle tomba.

Mato, la voyant à terre loin derrière lui s'empressa d'aller l'aider pendant que les autres continuaient leur marathon vers le centre.

Arrivé auprès d'elle, il lui donna la main puis elle l'attrapa et se tint debout en se servant de lui comme appuis .


-mato: j'espère que ça va ?


-kiriha: oui, merci pour ton aide. Sans toi je me serais probablement fait piétiné par les autres derrière.


-mato: ce n'est rien.


-kiriha: non ! Ce n'est pas rien !

À cause de moi tu n'as toujours pas rejoint le centre et maintenant il ne reste plus qu'une place !


-mato: monte ! Je vais essayer de traverser en te portant sur le dos.


Elle suivi ces consignes et il commença à courir puis arrivèrent proche du centre.


-kiriha: tu es sûr que ça marchera ?


-mato: j'en ai aucune idée !


Proche du cercle, il essaya de passer mais fût automatiquement repoussé et ils tombaient tout les deux.

Après le rejet, mato se leva du sol.


-mato: merde !

On ne peut pas traverser à deux !


-kiriha: qu'est ce qu'on fait ?

Les autres ont déjà commencé à nous viser !


-mato: laisse moi réfléchir !


-kiriha: non, il y a pas à réfléchir.


Elle qui était parterre à cause de sa cheville se tint debout avec un couteau, le piqua à l'épaule puis sauta dans le cercle en faisant sortir la langue pour le narguer.


-mato: pourquoi as-tu fait ça ?!!!


-kiriha: t'étais sur le point de m'abandonner, j'ai pas eu d'autres choix.


-mato: te fou pas de moi !!!


-inconnu: ho ! hé !

C'est quoi ces tanks ?


Des chars de combat avec les roues remplis de sang se mirent à avancer en écrasant tout les participants restant hors du cercle.


-kota: non ! Non ! Non ! Non ! Non !


Il se précipita à l'instant pour rejoindre la partie du cercle où se trouvait son meilleur ami.


-kota: je vous en supplie arrêtez vous !!!


-mato: ce n'est pas la peine.


-kota: non ! Il doivent s'arrêter , s'ils continuent d'approcher tu finiras écrabouillé comme les autres !


-mato: j'avais déjà remarqué.

Désolé de te quitter si tôt.


-kota: non ! Tu ne mourras pas !


S'écriant ainsi à haute voix.


-kota: écoutez moi organisateurs de merde !!!

Je sais que vous êtes là et observez ce qui se passe !

Je vous en supplie, arrêtez les tanks !

je suis même prêt à échanger ma place avec lui !

Alors s'il-vous-plaît !

Acceptez ma requête !!!


-mato: arrête de gueuler, Tout le monde nous regarde.

Il est trop tard. En plus je préfère mourir que de continuer à vivre parce que mon gamin de pote à décidé de se sacrifié .

Je n'ai qu'une chose à te dire, reste en vie et termine le jeu.

Adieu mon ami.


Sur cette parole, il fût systématiquement écrasé et le bouclier qui les empêchaient de sortir se désactiva.

Puis Kota s'effondra en pleure auprès du corps écrabouillé de son meilleur ami.


-kota: je te promet... Je te promet de terminer ce jeu pourri. tu verras ta mort ne seras pas vaine, ces enfoirés d'organisateurs le payeront , je t'en fais le serment.


Puis avec rage, il s'adressa à haute voix une seconde fois aux instigateurs du tournoi.


-kota: vous allez me le payer tous autant que vous êtes !!!

Je finirai votre jeu merdique et une fois terminé, je vous référait à tous le portrait !!!


TO BE CONTINUED...


2 Mai 2021 04:07:28 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant Le royaume de la mort

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 1 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!

Histoires en lien