karl-rugaza- Karl Rugaza

Nous sommes coincés sur une île déserte sans espoir.


Short Story All public. © Non copyright #noncopyright

#island #paradise # #islandsurvivor #îledecauchomar #karlrugaza #terror #aventura #romance
Short tale
3
4.8k VIEWS
Completed
reading time
AA Share

Le bonheur au bout

J'aimais beaucoup voyagé, surtout voyagé en bateau. Un jour j'ai demandé à mon cousin Franck de m'emprunter son bateau pour faire un voyage vers une île, il n'a pas tardé accepté et franck le propriétaire du bateau a décidé de m'y accompagnée j'étais très content de partir avec lui, arrivé sur l'île on a commencé à prendre des photos, à se baigner, à s'amuser dans toute les recoins, au moment de rentrer vers l'arrime on a constaté que le moteur du bateau avait une fuite, et le bateau ne s'allume plus, j'ai beaucoup paniqué je n'arrivais pas à y croire comment est-ce que nous allons rentré me pose ai-je des questions dans ma tête.


Mon cousin a commencé à me rassuré, mais je t'ai pas du tout rassuré j'étais en panique j'ai tremble de partout, mon cousin m'a dit de me reposer un peu pendant 30 minutes pour qu'il essayait de trouver une solution.


J'ai pris une couverture qui était sur le bateau je me suis couvert en essayant de dormir, mais j'y arrive pas parce que j'ai paniqué, un j'avais peur j'avais des frissons dans toutes les parties de mon corps, le soleil n'a pas tardé à se couché et on est obligé de trouver un endroit pour dormir, heureusement j'ai mis connaissais un peu dans la construction des abris même mon cousin était expert dans la construction des abris,


Aussitôt on a commencé par ramasser des bois qui était sur l'île, à ceuillir des feuilles, et à chercher aussi des bois secs pour faire un feu, le soleil s'est couché à une telle vitesse qu'on a eu le temps de faire du feu, si on avait pas commencé par faire du feu on allait être dans le noir total sans matériel pour construire un abri, une heure après avoir galéré pour faire un abri on a eu enfin un endroit pour dormir, mon cousin se tortillait de douleur à l'estomac parce que depuis qu'on avait quitté l'arrime on n'avait pas encore mangé, nos estomacs étaient vide.


On s'est consolé mutuellement on se racontent nos anecdotes drôles pour que nous puissions oublier la faim et dormir pour avoir de force demain.


le lendemain on s'est réveillé sur les faits d'un spectacle incroyable le levé du soleil sur l'île, c'était une première fois de voir un tel spectacle on avait des papillons dans le ventre, un soleil rouge, jaune au millet et une couleur extra d'un ciel boréal avec les cris des oiseaux qui amenés de la douceur et de la légèreté dans nos oreilles, les bruits de l'eau de la mer était comme une musique pour enfants, on s'est senti immédiatement apaisé mais notre estomac n'était pas d'accord il s'y opposait totalement à cette joie soudaine, Franck n'a pas perdu son temps il allait directement se baigner et moi aussi je l'ai suivi, l'eau était tiède comme si elle était comblé d'amour, après avoir pris un bain on a décidé de pêché ;

on a fait des heures et des heures à chercher des poissons jusqu'à ce que le seigneur écoute nos prières et nous envoie 4 bonne poissons qui étaient juste devant nous coincé sur le sable, on étaient tellement heureux que nos larmes coulaient, enfin nous allons avoir un truc à nous mettre dans notre estomac on n'a pas traîné on a mis directement au feu on a grillé ça et on s'est fait un petit barbecue des poissons, après avoir mangé très bien manger d'ailleurs Franck est monté sur le bateau pour commencer à envoyé des signal des détresses, normalement une signal de détresse prend une heure pour qu'elle puisse être répondu mais les nôtres sans réponse pendant des heures il a décidé encore d'envoyé, toujours sans réponse il a encore renvoyé toujours sans réponse, je lui ai dit Franck arrêtons un peu stressés profitons un peu de cette île pour la visiter parce que si on reste en train d'angoissé nous allons finir par mourir dès ce fait allons visités cette merveille qui nous entourent.


À 15 minutes de la visite de L'île on a découvert des épaves d'avion un peu rouillé, on était sur le choc en même temps ça faisait peur comme si on était dans un film d'action, et que c'est nous le dernier survivants du Crash, mon cousin très curieux il a entré au milieu des épaves et a commencé à jouer au pilote c'était drôle malgré que se flippant, puis on a découvert que l'avion fonctionnait encore et quand Franck jouer au pilote il avait appuyé sur plusieurs boutons et l'un de boutons à envoyé un signal, on a attendu une voix qui disait ici le commandement de la base aérienne nous vous écoutons, Franck s'est précipité pour dire qu'on est coincé sur une île déserte, et on nous a demandé depuis quand on est coincé sur cette île ? et comment est-ce que on a réussi à le joindre et pourquoi ce le signal d'un avion qui avait craché depuis un mois qu'ils avaient pas retrouvé ! on était embrouillé par des questions et tourmenté on a juste répondu " nous sommes là depuis 30 heures " et on a déjà envoyé beaucoup de signal à partir de notre bateau mais sans réponse et en se balandant sur l'île on est tombé sur cet avion et quelques épaves non loin et puis on a décidé d'y entrer et c'est moi qui a commencé à joue avec le tableau de bord jusqu'à ce que le signal soit envoyés, ah d'accord répondit-il et nous a demandé une autre question « vous n'avez pas trouvé un pilote à côté ou sur cette île » on a répondu non ! il nous a dit vous avez bien fait de jouer avec le tableau de bord parce que nous, ça fait presque un mois qu'on a perdu un avion et qu'on avait pas encore trouvé de signal jusqu'à ce que vous vous nous l'envoyé, je vous promets qu'on arrive vous cherchez gardé votre calme et survivent encore pendant quelques heures, on était tellement content parce que on n'y croyait plus encore, on est rentré vers notre campement et on a mangé les deux derniers poissons qui est resté, attends en attendant leur arrivés.


Plusieurs heures se sont écoulées toujours pas de signal jusqu'à ce que le soleil se couche, je me suis mis en colère mes larmes n'ont pas résisté, par contre franck est reste calme il m'a demandé d'avoir la foi j'ai pris de temps pour revenir sur moi.

le soleil c'est complètement couché et on a encore passé une nuit angoissée, apeuré, jusqu'au petit matin ; on a encore pu assisté à un spectacle de ouf mais c'était moins excitant, j'ai proposé à franck de faire comme dans des films écrire un gros SOS dans le sable avec beaucoup de pierres et des feuilles pour que quand ils vont passer qu'ils puissent nous repéré facilement, on s'y est mis de tout notre cœur de tout notre force jusqu'à ce qu'on termine à écrire un gros très gros SOS.


ET après çà, on est parti se baignent et nous sommes partis à l'endroit même qu'on avait trouvé des poissons hier pour voir si on pouvait en trouve d'autres, heureusement il y avait encore deux poissons qui était bloqué sur le sable, immédiatement un grand sourire c'est affiché sur mon visage, nous sommes rentrés vers notre campement en nageant en criant des joies malgré tout, on s'est fait notre petit barbecue de poisson et quand on a terminé à faire cuire on a entendu des hélicoptères on était abassourdi comme des petits-enfants qui venaient de voir une crème glacée géante, après 48 heures et 30 minutes exactement passée sur une île déserte coincé les secours sont arrivés, ils ont apporté des matériaux pour réparer notre moteur et notre moteur a fonctionné sans chichi on était vraiment heureux de pouvoir rentré.


Avant de rentrée on a fait un petit festin avec nos poissons bien grillés avec du pain et de l'eau, Après les sauveteurs ils ont allumé un petit baffle ils ont fait sortir une glacière des bières et on s'est régalé une dernière fois sur un très beau couché de soleil, et là notre aventure sur une île avec Franck c'est terminé.



June 7, 2023, 6:11 p.m. 1 Report Embed Follow story
5
The End

Meet the author

Comment something

Post!
Karl Rugaza Karl Rugaza
Très talentueux
June 08, 2023, 11:03
~